Dernières nouvelles

A partir de demain, vendredi 9 avril, jusqu'au 26 septembre prochain, le musée d'art contemporain Esteban Vicente offre à ses visiteurs la possibilité de se plonger dans l'univers artistique de Gonzalo Borondo et dans sa vision du patrimoine acquis, tant en termes de matériel que de ainsi qu'immatériel, en raison du terrain occupé par l'espace muséal actuel, qui était auparavant un palais, une maison pour les nobles et même un «hôpital pour personnes âgées».

`` Hereditas '', qui est le nom de la nouvelle exposition que abrite Esteban Vicente, est une combinaison d'art moderne et de transformation du passé qui, comme Miguel Ángel de Vicente, président du Conseil provincial et du Consortium des musées, se réfère au définition de «l'héritage», a réussi à faire en sorte que Borondo «cultive l'espace du Musée d'une manière qui n'a jamais été vue auparavant, tant pour la terre que pour l'artiste lui-même». Et c'est cela, 'Hereditas', qui prend le témoignage de 'La Montaña plana' de José María Yagüe dans le 'Semillero de arte' - dédié au talent naissant de la province et parrainé et promu par le Conseil provincial depuis l'année dernière - est, comme le soutient son conservateur, José María Parreño, "une intervention complexe dans l'espace du Musée dont le but est d'interroger le passé à partir des présuppositions du présent et, plus précisément, de valoriser la nature du Musée en tant que lieu dans lequel pour préserver notre patrimoine pour les générations à venir et montrer la merveilleuse capacité de l'art à redonner vie à des objets qui ont perdu leur fonction d'origine ".

De son côté, l'artiste explique l'exposition comme «une sorte de réconciliation du lieu avec le passé»; un concept qui part de l'idée «de comprendre, comme dans d'autres œuvres, l'Histoire du lieu, sa fonction, tout ce qui englobe l'espace et dérive de l'idée de réfléchir sur le patrimoine, le patrimoine et le passé; et ce passé compris comme les faits et événements qui composent une ville qui finit par être ce qu’elle est contre ce qu’elle ne pourrait pas être ».

À travers des langages et des supports très différents tels que des installations, des peintures, des projections, des animations, des illusions d'optique, des effets sonores ou en utilisant le numérique, Borondo, qui pour `` Hereditas '' n'a pas perdu l'occasion de récupérer des pièces du passé telles que sculptures, colonnes, pièces de plâtre ou niches, parfois montrées telles qu'elles ont été conçues et à d'autres occasions recréées dans une touche contemporaine, rendent à la fois hommage au patrimoine naturel. En divisant l'échantillon en chapitres Herba, Petra, Carnis et Eter, l'artiste fait allusion avec son travail au règne végétal, minéral, animal et immatériel respectivement; quelque chose qui pour Miguel Ángel de Vicente "fait ressortir sa créativité et son art au milieu de la nature du musée, de la même manière qu'il fait germer la nature au milieu de son travail et de sa proposition originale, transformant l'espace en un lieu inattendu. pour ceux qui le connaissent bien et sont fidèles aux expositions qu'Esteban Vicente accueille habituellement ".

Un musée n'est pas non plus un habitat naturel pour Borondo, qui s'ouvre avec «Hereditas» en un et pour qui la directrice du musée, Ana Doldán, et Miguel Ángel de Vicente se sont montrés «disposés à expérimenter, interagir et dialoguer avec ce lieu, laisser votre inspiration enfermée dans un musée pour la première fois ". "J'espère que vous avez senti qu'à tout moment il était en pleine liberté", a poursuivi le président du Conseil provincial avant de terminer en invitant les Ségoviens à venir à Esteban Vicente "désireux d'expérimenter, d'interagir, de dialoguer ... pas seulement avec les murs du Musée, mais avec tout son environnement et son atmosphère ".

'Hereditas' proposera, jusqu'au 26 septembre prochain, un voyage immersif et gratuit à ceux qui le visitent du mardi au vendredi de 11h00 à 14h00 et de 16h00 à 19h00 jusqu'au 30 juin et de 11h00 à 14h00 et de 17h00 à 20h00 du 1er juillet au 26 septembre; de 11h00 à 20h00 le samedi; et de 11h00 à 15h00 les dimanches et jours fériés.

Hereditas.jpg

source: Diputación de Segovia

Le théâtre Juan Bravo de la Diputación commence cet après-midi, à partir de 19h30, un nouveau calendrier de programmation avec la musique comme protagoniste principal, qui aura le Cuban Jazz Syndicate comme premiers invités sur scène. Le groupe dirigé par le batteur Michael Olivera inaugurera à son tour une nouvelle édition du cycle international `` Le meilleur jazz, blues, rock et soul '', qui offrira au public ségovien trois soirées consécutives de mélodies qui, avec les performances de Mike Sánchez & son Doopin 'Five demain vendredi 9 et Red House samedi 10, ils passeront du fils cubain au blues élégant et puissant.

Pour commencer, l'union cubaine formée par Michael Olivera lui-même, Pepe Rivero, Miryam Latrece, Carlitos Sarduy, Ariel Brínguez et Yarel Hernández, apportera la version la plus festive du jazz des Caraïbes à Ségovie; celui dans lequel saxophones, trompettes et pianos jouent avec les rythmes proposés par la batterie. Le concert servira au groupe pour présenter leur nouvel album, 'Et la lumière est venue', et le batteur cubain avait déjà prévenu les spectateurs de Juan Bravo la semaine dernière sur ses réseaux sociaux que "s'ils veulent en profiter, s'ils veulent de la joie, s'ils veulent profiter "vous ne pouvez pas manquer le théâtre cet après-midi.

Il ne semble pas non plus que le concert de demain à la même heure, avec Mike Sánchez en tête, manquera d'énergie. Le musicien britannique d'origine espagnole apporte le swing, le boogie-woogie et le r & b sur les scènes du monde entier depuis plus de trois décennies, où il est venu accompagner des musiciens tels qu'Eric Clapton, Jeff Beck et Little Willie Littelfield. Avec une combinaison d'explosivité, d'élégance et de créativité, le fondateur des légendaires Big Town Playboys des années XNUMX, proposera au public ségovien un spectacle dans lequel il tentera d'évoquer le son du rythme et du blues les plus classiques, accompagné sur le planches d'Enric Peidro au saxophone ténor, du Père Peiró à la guitare, Andrés Lizón à la contrebasse et Simone Zaniol à la batterie.

Enfin, pour terminer ce début de trimestre musical, le samedi 10, à partir également de 19h30, ce sera à votre tour de vous rendre sur la scène du Juan Bravo à Red House, un groupe qui a son origine dans la dissolution des Flying Gallardos, et que, avec Jeff Spinoza et Francisco Simón à la tête du groupe, présente un blues élégant qui met en vedette Manuel Bagües à la basse et Carlos Sánchez à la batterie. Des tournées et des collaborations avec The Vargas Blues Band, Blues Brothers, Duncan Dhu, Antonio Flores et Tom Jones soutiennent ce groupe de musiciens, qui ont un live puissant, reconnu parmi les figures historiques de la scène blues madrilène.

Les billets pour chacun de ces concerts peuvent être achetés au prix de 13 euros ou 10 euros pour les jeunes jusqu'à 25 ans, tandis que ceux intéressés à assister aux trois représentations peuvent acheter un pass de 30 euros (20 euros pour les jeunes). ).

Jazz.jpg

source: Diputación de Segovia 

San Pedro de Gaíllos rejoint le Plan de sensibilisation et de prévention de la violence à l'égard des femmes avec la proposition de l'Association culturelle GENTE Festeamus de Cuéllar, samedi prochain 10 avril. Entrée gratuite avec restrictions de capacité, il est recommandé de réserver une invitation.

Museo_del_Paloteo.jpg

Le deuxième trimestre de l'année débutera avec de la musique au théâtre Juan Bravo de la Diputación et pratiquement avec de la musique, l'auditorium prévoit de dire au revoir jusqu'à une nouvelle saison, dont le directeur, Marco Antonio Costa, a accompagné ce matin le député de la culture, de la jeunesse et Sports, José María Bravo, dans la présentation de la programmation pour les mois d'avril, mai et juin. "Ce sera un quartier marqué par de bonnes mélodies, pour avoir de la joie en ces rares jours et, nous l'espérons, aussi pour célébrer que le spectacle peut continuer et qu'une culture sûre peut être faite", a déclaré José María Bravo, annonçant que le mois d'avril sera commencer par des performances reportées du Cuban Jazz Syndicate, Mike Sánchez et Red House, qui composeront un nouveau cycle de «Le meilleur jazz, blues, rock et soul» les 8,9, 10 et XNUMX avril.

Étant donné que les objectifs du théâtre sont d'attirer tous les types de public, quelques jours plus tard, ces genres, plus typiques du spectre musical américain, céderont la place au folk castillan et à l'arrivée de Celtas Cortos sur la scène Juan Bravo, qui, comme l'expliqua aussi vice-président de la Diputación "ils essaieront d'honorer, en quelque sorte, par leur musique et leur présence, le nom du Théâtre, puisque avec leur concert, prévu le 23 avril, la Diputación entend contribuer à commémorer le demi-mille ans qui ont passé depuis que Juan Bravo a mené la révolte des Comuneros ".

La musique, qui, comme détaillé par José María Bravo et Marco Antonio Costa, sera le métronome qui marquera le passage du printemps au théâtre, continuera son affiche le 14 mai avec un groupe comme M-Clan, qui malgré avoir passé le deux décennies sur scène semblent toujours être d'actualité, et le lendemain avec Nil Moliner, l'un des compositeurs pop avec la plus grande projection du moment sur la scène musicale nationale. L'Ensemble Plaerdemavida, de la zarzuela et de la chanson de concert espagnole, clôturera le 30 mai les propositions purement musicales destinées au public adulte.

Et c'est que, dans ce qui se réfère au domaine théâtral, le montage 'Horreur, le spectacle qu'il ne faut jamais faire', un hommage à 'The Rocky Horror Picture Show', promet également de faire les adeptes de ce film culte de série B, comme expliqué par le député, qui dans la section spécifique pour la famille et les enfants a également fait savoir que le spectacle de l'Autre's Band, `` Yeehaw! '', Qui combine le cirque et la musique, et prévu il y a des mois, a été reporté à Le 2 mai lorsque la situation sanitaire a forcé une restructuration du calendrier Juan Bravo.

"En regardant la programmation de ce trimestre, de nombreux spectateurs réguliers du théâtre se rendront compte qu'il y a des titres ou des performances déjà annoncés il y a quelque temps", a affirmé José María Bravo, ajoutant que "ce n'est rien de plus que le reflet du travail important réalisé par l'institution et la Direction du Théâtre pour s'entretenir avec les compagnies et tout réajuster, afin de ne pas priver notre public de l'opportunité de voir des productions qui avaient suscité beaucoup d'attente et qui ont dû être annulées en raison de l'aggravation de la situation sanitaire ". Parmi eux, la très attendue `` María's room '', avec Concha Velasco à la barre, qui, si rien ne l'empêche, visitera enfin le théâtre de Ségovie le 8 mai ou la pièce de théâtre improvisée `` Jardines '', qui ira jusqu'au Juan Bravo dépose la veille, le 7 mai.

Actualités théâtrales

Concernant les nouveautés théâtrales qui n'avaient pas été annoncées jusqu'à aujourd'hui, José María Bravo a souligné la visite de Gabino Diego le 1er mai avec «Los mojigatos» et le voyage à «Bla bla coche» dirigé par Pablo Carbonell le 21 mai. Par ailleurs, les œuvres `` Headliners '' le 17 avril, `` Gruyère '' le 9 mai et `` Comedians '', le 29 mai, complèteront la programmation théâtrale pour public adulte dans un trimestre où il y aura également des journées dédiées aux plus jeunes, qui, en plus d'assister au `` Yeehaw! '' susmentionné, peuvent également emmener leurs frères aînés, parents, oncles ou grands-parents aux pièces `` Acrobat et Arlequin '' le 16 avril, basé sur le cirque de Picasso, `` The Color Monster '' le 25 avril et «L'histoire extraordinaire de la vache Margarita» le 23 mai.

Une fois de plus, le député et le directeur du théâtre ont souligné qu '«ils ont essayé de fixer des prix de billets abordables pour tous les budgets» qui, dans le cas des spectacles pour les personnes âgées, se situeront entre 7 et 25 euros selon sur le spectacle, l'emplacement dans la salle et l'âge des spectateurs, et dans le cas de spectacles destinés aux enfants, ils varieront entre 5 et 10 euros. La vente, qui sera à nouveau segmentée afin d'éviter les remboursements au cas où la situation obligerait à nouveau le Théâtre à fermer, débutera demain, tant au box-office que sur la plateforme Tickentradas, pour les spectacles programmés en avril et pour ceux-ci. les représentations prévues en mai ne commenceront que le 21 avril.

A toda esta programación, el Teatro Juan Bravo sumará, en principio, el 11 de abril la gala de danza de Los Comuneros del grupo La Esteva, cuya recaudación será destinada a la AECC, y otros actos institucionales o solidarios que tendrán lugar durante el mes de juin.

TJB_trimestre.jpg

source: Diputación de Segovia

Choisir Sepúlveda comme destination pour ces vacances de Pâques, c'est visiter une belle ville médiévale du nord-est de Ségovie, se promener et admirer ses rues et ses coins, connaître le riche roman qu'elle possède, ses bâtiments historiques, son mur et ses sept portes, ses musées et centres d'interprétation, son histoire et sa culture. Cela signifie marcher et se déconnecter sur l'un des sentiers qui peuvent être parcourus dans le parc naturel des Hoces del Río Duratón et savourer la riche cuisine et son plat vedette, l'agneau de lait rôti, selon l'Office de tourisme de Sepúlveda.

Cette semaine peut aussi être synonyme de tourisme, mais cette année, ces jours de vacances et de plaisir seront différents, même s'ils ne devraient pas être moins spéciaux pour cela. Pendant ces jours, plusieurs bâtiments et musées romans resteront ouverts, dans le but que ceux qui nous visitent puissent également connaître le riche patrimoine de Sepúlveda, cette année avec une capacité réduite et des mesures spéciales.

Parmi les visiteurs, nombreux sont ceux qui décident de profiter de la nature et de s'y détendre, c'est pourquoi les Hoces del Río Duratón deviennent un endroit parfait pour cela. Parmi les itinéraires possibles, trois commencent ou se trouvent à Sepúlveda. D'une part, le Chemin des Deux Fleuves, circulaire et choisi par beaucoup pour profiter et respirer à la fois la nature, l'art et l'histoire; Un autre des sentiers est connu sous le nom de La Senda Larga qui part de Sepúlveda et atteint le pont de Villaseca, important pour ceux qui vont lui faire obtenir un permis à la Casa del Parque, car c'est la saison de reproduction du roi des cieux. de cette terre, le vautour fauve; et enfin, le Chemin de la Glorieta.

Mais ces jours-ci, le tourisme religieux devient aussi le protagoniste, et bien que cette année encore les processions et la plupart des actes ne puissent pas être effectués, bien sûr, quiconque le souhaite peut profiter un peu de la Semaine Sainte de Sepúlveda grâce à l'exposition que le Conseil de Les confréries de la ville se sont organisées dans l'église de Notre-Dame de la Vierge de la Peña. L'idée est de recréer, à travers les étapes, les trois processions les plus importantes qui ont lieu à Sepúlveda, celle du Jeudi Saint, du Vendredi Saint et du Dimanche de Pâques.

L'église sera ouverte le jeudi 1, vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 de 11h à 2h et de 4h à 7h.

SS_Sepúlveda.jpg

Source: Le jour de Ségovie

La Semaine Sainte, en plus des actes liturgiques et de l'exposition des étapes qui parcourent habituellement les rues de la ville, vient à Cuéllar retrouver le rythme habituel de l'activité culturelle, de pair avec des expositions, du cinéma, de la musique et des jeux d'évasion.

La première activité lancée par Culture est l'exposition photographique «Le cavalier jaune» de Fidel Raso, qui provient de la Fondation Miguel Delibes et du centre E-Lea de la Villa del Libro de Urueña. Dans l'exposition, l'écrit et l'image sont combinés, unis par le livre de Delibes «Un monde mourant» et les photos que Raso a regroupées sous le titre «Le cavalier jaune».

Chacune des photographies est accompagnée, et vice versa, d'un fragment de «Un monde mourant», le discours que Miguel Delibes a écrit pour son admission à l'Académie royale de la langue en 1975. L'exposition peut être vue dans la salle d'exposition de l'espace Tanneries jusqu'au 25 avril, du mercredi au dimanche de 17h30 à 20h00

La Semaine Sainte se poursuit avec le cinéma dans la salle Alfonsa de la Torre et des projections telles que La Oveja Shaun (pour tous les publics) ou Alors que la guerre dure, d'Alejandro Amenábar (recommandé pour les personnes de plus de sept ans). Pour un peu plus âgé (à partir de 14 ans) une nouvelle activité est recommandée qui arrivera dans la commune les mercredis et jeudis. Il s'agit d'un «Escape room» ou jeu d'évasion mobile, qui sera installé dans les allées de San Francisco.

Dans l'activité, vous pouvez participer à des groupes d'un maximum de cinq personnes et toujours sous les strictes règles de sécurité Covid de l'espace. Les inscriptions peuvent être faites dans la salle Alfonsa de la Torre et dans l'espace Tenerías jusqu'à demain mardi, tandis que les jours de l'activité, l'inscription doit se faire directement dans la remorque de l'initiative, qui sera située à l'endroit où elle aura lieu. .

concert
La fin des vacances viendra avec de la musique, un concert de Pâques qui aura lieu le dimanche 4 avril dans l'église de San Martín à 19h00 et sera réalisé par le groupe musical Trío A Tempo., Composé de hautbois , clarinette et violoncelle, qui apporteront une musique processionnelle à la ville où un répertoire solennel sera interprété pour clôturer cette Semaine Sainte atypique.

La programmation culturelle du mois d'avril se poursuivra avec une série de films israéliens inclus dans le programme `` Autres regards, une même langue '', qui se déroulera du jeudi 8 au dimanche 11 et dans lequel sera projeté `` Las Medusas '' d'Etgar Keret ; «La victoire finale», par Haim Hecht; «Le groupe qui nous rend visite», d'Eran Kolirin; et «The Flood» de Gay Nattiv Yoni.

Le week-end suivant, plus précisément le samedi 17, dans la salle Alfonsa de la Torre, la compagnie Pies Fríos, dirigée par Juan Casado, présente 'Creo en Buda', une comédie de deux personnages qui coïncident dans un wagon où une conversation hilarante éclate. à travers leur vie.

De plus, pour célébrer la Journée du livre, la bibliothèque municipale Cronista Herrera prépare un programme d'activités qui se déroulera vers le 27 avril. Pour conclure le mois, le vendredi 30, la salle Alfonsa s'ouvre comme un espace du programme Scenic Circuits, et le fera avec la compagnie de danse Fresas con Nata, qui présentera `` La Silla '', un spectacle qui parle d'individus, de personnalités et comment tout peut changer en cas de besoin.

Ceux qui souhaitent obtenir plus d'informations sur le programme ou effectuer leurs réservations peuvent le faire dans la salle Alfonsa de la Torre du mardi au dimanche de 12h30 à 14h00 et du mardi au samedi de 17h30 à 20h30. Les dimanches après-midi et jours fériés, la billetterie n'ouvrira qu'en cas de spectacle et une heure avant le départ.

cuellar-expo-mr.jpg

Source: Nord de Castilla Segovia

LE CONCOURS DE DESIGN DES 4 ANS DU BALLON ACCESSIBLE SEGOVIA A DÉJÀ UN GAGNANT
· AVEC LA PARTICIPATION DE PROFESSIONNELS ET DE FANS, LE PREMIER PRIX EST ALLÉ À CRISTINA ACOSTA DE LA FUENTE.
Ségovie, l'accessibilité et les ballons font l'objet de ce concours de création d'affiches qui a eu une grande participation de designers professionnels et amateurs. Le prix, un week-end de style à Ségovie pour deux personnes, a été décerné à Cristina Acosta de la Fuente.

Le Globe accessible de Ségovie a terminé quatre ans. L'aérostat, exploité par Always in the clouds et parrainé par le Conseil provincial de Ségovie, PRODESTUR, la mairie et l'Office municipal du tourisme, a effectué plus de 250 vols inclus dans toute l'Espagne. Dans chacun d'eux, le globe a servi de vitrine à l'engagement de la province et de la ville de Ségovie en matière d'accessibilité.

Pour ce quatrième anniversaire, un concours de création d'affiches a été organisé. Ce concours propose une exposition virtuelle et un prix du week-end pour deux personnes à Ségovie. Au cours de celle-ci, les lauréats pourront profiter de l'ensemble de l'offre touristique de la destination. Tant la célèbre gastronomie de la région que ses hébergements ou activités les plus remarquables comme le vol en montgolfière, dont Ségovie est une référence mondiale.

GAGNANT ET FINALISTES DU CONCOURS DE DESIGN
Toutes les affiches présentées ne seront pas affichées dans l'exposition virtuelle. Les trois premiers sélectionnés et les plus remarquables pourront être vus, à partir du large échantillon de styles et de propositions reçus. Les premiers créés pour le premier anniversaire en feront également partie, ainsi que les affiches du Festival de montgolfières accessibles de Ségovie, conséquence directe de l'incorporation du ballon accessible de Ségovie à l'offre touristique de la province.

Les votes du Conseil provincial et du PRODESTUR de Ségovie, du Conseil municipal et de l'Office municipal du tourisme, ainsi que Always in the Clouds, une société d'exploitation d'aérostat adapté, ont décerné le premier prix à Cristina Acosta de la Fuente. Son travail minimaliste, propre et direct a plu à tous les jurés, représentant parfaitement l'esprit de la proposition.

Le deuxième classé a été Óscar López, avec un travail qui nous apporte une image bien connue et commune dans le ciel de Ségovie. Troisièmement, Manuel Puertas, dont la conception nous rappelle un vitrail de la cathédrale où apparaissent tous les éléments pour lesquels Ségovie est connue dans le monde.

First_premio_opt.jpg Second_premio_opt.jpgTercer_premio.jpg

Gagnants du concours d'affiche du globe accessible
Gagnants du concours d'affiches du Globe accessible. 1ère, 2ème et 3ème classées
LE PRIX UN WEEK-END INOUBLIABLE
Les prix, en charge des organisateurs, ont pour objectif de montrer la large offre touristique de la province de Ségovie. Parmi toute cette offre, les monuments de la capitale et la célèbre gastronomie de la région ne sont qu'un petit échantillon de tout ce que Ségovie peut offrir.

Le gagnant pourra profiter d'un week-end très complet à Ségovie accompagné de la personne de son choix. L'expérience commencera un vendredi par un dîner au restaurant Claustro, à l'intérieur de l'hôtel San Antonio el Real, où ils passeront également une nuit inoubliable. Le samedi matin, les deux feront l'expérience d'un vol en montgolfière avec Always in the Clouds à Ségovie, l'une des 10 destinations choisies par les voyageurs du monde entier pour voler en ballon. Ils pourront visiter la ville en visitant ses monuments les plus remarquables ou explorer ses nombreux coins chargés d'histoire avant de déguster les spécialités de Juan Bravo, Fonda Ilustrada, l'expérience gastronomique menée par Rubén Arnanz.

Dès samedi, la province bénéficiera de trois prix. Le premier un délicieux déjeuner ou dîner à El Restaurante Cristóbal de Sepúlveda où vous pourrez visiter le parc naturel des Hoces del Río Duratón. Également un fantastique déjeuner ou dîner au restaurant La Vereda, à Riaza. Là, ils pourront connaître la "Route de la Couleur" avec ses villes noires, rouges et jaunes. Pour couronner le tout, ils passeront une nuit dans la magnifique Posada Real Finca Fuente Techada de Sotosalbos. Cet emplacement vous permettra de contempler le ciel nocturne privilégié de la province de Ségovie.

INFORMATION DE CONTACT:
Toujours dans les nuages
Christian Biosca
Pilote et gestionnaire de Always in the Clouds
Courrier électronique: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs. Vous devez activer Javascript pour la voir.

Source: Entreprise toujours dans les nuages

Le délégué territorial du Conseil, José Mazarías, avec le maire d'Aguilafuente, María Luisa López, et le directeur du Musée de Ségovie, Santiago Martínez, ont inauguré l'exposition temporaire `` Images de l'Antiquité ''. Return to Roman Architecture in Segovia '', une exposition qui rassemble des images de bâtiments romains, de villes et de complexes urbains de la capitale et de la province, recréées avec des techniques numériques, et qui est complétée par des affiches informatives et des pièces archéologiques et architecturales de l'époque.

Dans son discours à l'inauguration, le chef du conseil d'administration de Ségovie s'est arrêté dans le passé romain d'Aguilafuente pour souligner la pertinence de cette exposition précisément dans cette municipalité, «une ville où notre culture et notre histoire sont palpables: la Villa de Santa Lucia et le passé romain, le synodal Aguilafuente, le sculpteur Trapero… Il y a beaucoup de Ségovie parmi vous », a souligné le délégué territorial.

«Images de l'Antiquité» est l'occasion de visualiser une partie de l'histoire de Ségovie, comme un voyage à travers les documents graphiques produits grâce aux moyens techniques disponibles aujourd'hui. Images prises par ordinateur qui documentent le cheminement des recherches archéologiques ces dernières années. La présentation offre l'occasion de contempler l'influence de Rome dans la province de Ségovie. En plus de ces images, les affiches ajoutent des informations sur la méthodologie utilisée dans les récréations, afin que les téléspectateurs puissent en apprendre davantage sur le processus de création de ces images numériques.

L'exposition présente également des pièces archéologiques de la collection du musée de Ségovie, ainsi qu'un fragment de mosaïque de la ville romaine de Santa Lucía, dans la ville d'Aguilafuente. Ainsi, la Mairie d'Aguilafuente accueille désormais l'exposition à laquelle elle a donné une de ses pièces et collabore en tant qu'entité emprunteuse.

Pour l'élaboration du matériel graphique, nous avons eu la collaboration des équipes archéologiques qui travaillent dans la province, ainsi que des entreprises de conception graphique et de dessin, de topographie, de photogrammétrie et de planimétrie.

L'exposition peut être visitée du 27 mars au 2 mai de 12.00h14.00 à 605h842. Il est possible de visiter l'exposition à d'autres moments sur rendez-vous en appelant le 481 XNUMX XNUMX.

Une visite des villes romaines, des bâtiments et des villas

Les 65 pièces qui composent l'échantillon, y compris documents, images, planimétrie, dessins, éléments architecturaux et publications, sont réparties en neuf sections qui commencent par celle qui donne son titre à l'exposition: `` Images de l'Antiquité '', qui, comme l'a été expliqué permet au spectateur de récupérer l'image de l'antiquité ségovienne.

Les sections suivantes sont: Urbs, avec des infographies des reconstructions des villes de Ségovie, Confloenta, Cauca et Termes; Acquaeductus, qui présente des infographies avec des reconstructions, des plans et des textes explicatifs de l'aqueduc de Ségovie; Forum, qui montre les reconstitutions, plans et images des forums des villes de Ségovie et Termes, avec leurs textes explicatifs; Forum élevage, avec infographie des reconstructions, planimétrie et texte explicatif du forum élevage de Confloenta; Thermae, qui présente des infographies avec des reconstructions, des plans et un texte explicatif des thermes de Confloenta; Domus, sur la domus du Cinco Caños de Cauca; Marmora, qui rassemble des matériaux de construction en calcaire et en marbre; et Villae, qui présente la reconstruction, la planimétrie et le texte explicatif du village de Santa Lucía à Aguilafuente et Matabuey à Navas de Oro. Il est complété par des informations graphiques et un texte sur le processus de documentation photogrammétrique d'Aguilafuente.

Expo Aguilafuente

Source: Segoviaudaz

Le programme Scenic Circuits qui, cofinancé par la Junta de Castilla y León, le Conseil provincial et les mairies de la province, apporte chaque année différentes propositions artistiques sur les scènes de certaines villes de Ségovie, intégrera dans cette 2021 son affiche de participants, et après le déplacement de Cantimpalos, aux municipalités de Cuéllar et du Real Sitio de San Ildefonso.

Ce programme, dont l'accord de collaboration entre les différentes entités a donné son approbation cette semaine au Conseil d'administration de l'institution provinciale, a actuellement la participation dans la province des villes de Carbonero el Mayor, Coca, El Espinar, Fuentepelayo, Palazuelos de Eresma, San Pedro de Gaíllos et Sepúlveda, en plus des deux nouveaux ajouts, et gérera un budget total de 2021 116.969,72 euros en 40.000,02, dont le Conseil provincial contribue 41.634,60 35.335,10 euros. En ce qui concerne le montant restant, XNUMX XNUMX euros sont apportés par l'administration autonome, tandis que les XNUMX XNUMX euros restants proviennent des caisses des communes participantes.

Les Circuits panoramiques, qui font partie des nombreuses propositions culturelles que le Conseil provincial propose aux communes de la province pour que les habitants de tout le territoire puissent avoir accès à la culture de manière simple et économique, tentent de favoriser la temps aux artistes de Castilla y León et d'intégrer les secteurs de la création, de la production et de la distribution de spectacles dans la Communauté. Ainsi, les groupes et entreprises des neuf provinces de Castille-León, qui doivent être inscrits au programme ARES pour faire partie de la programmation de ces circuits scéniques, ont la possibilité de faire connaître leurs œuvres artistiques dans toute la Castille et León.

Le système des circuits panoramiques de Castilla y León, composé d'une centaine de conseils municipaux et provinciaux, a un programme annuel qui est préparé à partir des activités présélectionnées par une commission composée de quatre représentants du ministère de la Culture et du Tourisme, six des entités intégrées dans les Circuits, deux appartenant aux Conseils provinciaux et quatre au reste des entités intégrées, auxquelles s'applique un système de rotation.

Parmi les artistes ségoviens qui ont participé à ces circuits scéniques ces dernières années se trouvent des magiciens comme Héctor Sansegundo, des compagnies de théâtre comme Mutis ou Saltatium Teatro ou des groupes musicaux comme Los Pérez Cabaret ou Tutto Voce, tandis qu'en ce qui concerne les artistes qui le seront bientôt visiter la province dans le cadre de ce programme incluent le groupe de flamenco de Lita Blanco, le groupe A66 Producciones, la compagnie REA Danza, The Freak Cabaret Circus, la Iberian Dance Company, le groupe musical Happening, Teloncillo Teatro, Miguel de Lucas, le magicien Jorge Luengo ou El Patio Teatro.

Circuits panoramiques

source: Diputación de Segovia

Demain, samedi 27 mars, à 20h00, le Théâtre Juan Bravo de la Diputación vivra à nouveau un après-midi de danse contemporaine avec la compagnie Gipuzkoan LaSala comme protagoniste. Dirigé par Judith Argomaniz, également en charge de la dramaturgie et de la chorégraphie, le groupe interprétera le spectacle «Luz» à Ségovie, basé sur le contraste des mondes antagonistes de la lumière et de l'obscurité.

Cette pièce qui, par sa partie lumineuse, danse sur le sacré, la pureté, la délicatesse, la subtilité ou la fragilité, plonge dans la brutalité, le monde sauvage et bestial, dans sa zone sombre, donnant lieu à un montage d'argent, de rouge et de couleurs noires dans lesquelles Carla Diego, Garazi Etxaburu, Jaiotz Osa et Miren Lizeaga présentent un aspect proche du galactique, tout en évoluant au rythme des compositions par opposition à la musique de Johan Sebastian Bach, Henryk peut être. Górecki, David Lang ou Jean François Vrod avant celui de Marilyn Manson.

Depuis sa création en 2013, LaSala Danza, qui est composée d'artistes du domaine de la danse et de la photographie, a cherché à refléter un langage physique et une esthétique actuelle dans ses montages, qui ont non seulement reçu des prix et des reconnaissances du secteur, mais également par les spectateurs, obtenant, entre autres, le prix du public pour le meilleur spectacle de danse pour 'Now' au Salon international du théâtre et de la danse de Huesca ou le prix du public pour 'Hooked' au XIX Concours Chòreographique Contemporain Jeunes Compagnies - Les Synodales à la ville française de Sens.

Après 'Piedra', de la compagnie Cielo Raso, 'Luz' complète le Cycle de Danse Innovante du Théâtre Juan Bravo, pour lequel un prix d'entrée de 13 euros (10 euros pour les jeunes jusqu'à 25 ans) ou un abonnement a été établi , disponible uniquement à la billetterie, pour 20 euros (15 pour les jeunes).

TJB 25B

source: Diputación de Segovia

En avril 2018, les spectateurs du Théâtre Juan Bravo de la Diputación ont eu l'occasion de voir la Companhia do Châpito représenter, de manière sarcastique et à partir d'objets, principalement des cuillères, la vie d'Electra. Ensuite, la compagnie portugaise a accumulé des rires parmi le public avec une façon de faire du théâtre qui a donné au public la capacité d'imaginer beaucoup avec très peu et qui a conquis les Ségoviens avec une bonne dose de tragicomique. Demain, vendredi 26 mars, la Companhia do Chapitô revient à Juan Bravo à 20h00 et le fait accompagnée d'un autre personnage, moins mythologique, mais plus historique: Napoléon.

Le général républicain et sa vie pleine de hauts et de bas, de batailles, d'ambition et de détermination, sert l'entreprise à faire le portrait d'un personnage qui, bien que n'étant pas un être drôle, provoque le rire; tantôt par excentricité, tantôt par pitié. Avec une scénographie, encore une fois, basée sur des objets et une mise en scène dans laquelle le théâtre gestuel a une pertinence particulière, Companhia do Chapitô tente de comprendre l'homme qui était le militaire français et tout le phénomène créé autour de sa figure. «Nous sommes tiraillés entre fascination et rejet», affirment les membres de la société qui, à travers l'histoire de Napoléon, finissent par confirmer que lui, bien que décédé en 1821, est toujours d'actualité.

Alors que Cláudia Nóvoa et José C. García sont en charge de la direction de «Napoléon ou le complexe épique», l'interprétation est assurée par Jorge Cruz, Susana Nunes et Tiago Viegas. Les trois, et rien d'autre, sont utilisés pour recréer l'ambition personnelle de Napoléon ou son audace et sa capacité à travailler pour élargir le territoire et s'approprier les idéaux de la Révolution française. En même temps, les acteurs portugais font participer le public de l'autre côté de Bonaparte; Il est capable de centraliser le pouvoir en sa personne et en venir à mépriser tous ses principes initiaux pour se proclamer empereur, devenant un tyran redouté dans toute l'Europe pour avoir conduit des millions de personnes à la guerre et cherché à être si épique que même le passage du temps n'arrive pas, vraiment, pour le vaincre.

Pour 12 euros, les personnes qui le souhaitent peuvent acheter leur billet à la fois au guichet et via Tickentradas, gagnant ainsi le droit de témoigner, de la romance entre Napoléon et Joséphine à leur exil sur l'île de Sainte-Hélène, en passant par leur célèbre sacre, dépeint par Jacques Luis David, ou sa non moins connue bataille de Waterloo, où il fut définitivement vaincu. Bien sûr, tout cela vu du point de vue créatif de Companhia do Chapitô, experte depuis 1996 dans une comédie visuelle et physique, dans laquelle un bon geste vaut mille mots.

TJB 25

source: Diputación de Segovia

La zone culturelle du Conseil provincial a ouvert la date limite pour les municipalités pour demander une représentation dans le cadre du programme `` 921 District Musical '', qui vise à diffuser la musique à travers des concerts de diverses formations et groupes, avec des propositions pouvant inclure ensemble interprétation musicale, ateliers ou combinaisons avec d'autres disciplines scéniques. Les demandes peuvent être faites jusqu'au 16 avril et les représentations auront lieu entre le 14 mai et le 30 décembre de cette année.

`` 921 Musical District '' est un programme qui s'inscrit dans ce que l'on entend par `` musique cultivée '', c'est-à-dire ancienne et classique, mais aussi d'autres styles tels que le jazz ou des versions pour des formations classiques d'autres musiques populaires, et exécuté par des interprètes dont la qualité est confirmée par leur sélection par la Fondation Don Juan de Borbón. Ce sera ce dernier, en contact avec chaque conseil candidat, qui déterminera l'action spécifique à mener dans sa commune, en respectant le type de regroupement demandé et les dates proposées.

L'initiative a l'intention initiale d'associer des interprétations très soignées de la musique pas habituellement programmée, avec des espaces tout aussi soignés et `` alternatifs '', il est donc suggéré aux candidats au conseil municipal pour cette activité de choisir, dans la mesure du possible, un espace singulier. dans votre municipalité.


Le conseil général versera directement au contractant un pourcentage de sa cache qui variera en fonction du nombre d'habitants de l'entité requérante, avec les tranches suivantes: 30% pour les communes de plus de 1.200 40 habitants; 601% pour ceux qui ont entre 1.200 et 50 251 habitants; 600%, entre 60 et 101 habitants; 250%, entre 70 et 100, et XNUMX%, jusqu'à XNUMX habitants.

Tous les artistes qui seront programmés sont des artistes de concert actifs, des professionnels à la carrière artistique reconnue, à l'exception de l'orchestre des jeunes (composé d'étudiants en musique) et de certains groupes de musique et chœurs amateurs ségoviens dédiés à la préservation de différents types de musique. .

Différents types de spectacles sont proposés, comme des concerts en famille, destinés aux enfants, qui sont généralement présentés avec d'autres arts du spectacle de manière ludique et ludique. Il y a aussi des concerts de programmes variés qui combinent des musiques de styles et d'époques différents (musique classique). Le programme comprend également des récitals d'opéra et / ou de zarzuela, ainsi que de la musique et de la poésie.

Et le chapitre «Autres musiques» propose des concerts de folk, de jazz et des fusions entre ces genres et d'autres. Il y a aussi des spectacles multidisciplinaires, avec des performances où d'autres arts convergent avec la musique, comme le cinéma, la danse ou le théâtre. Et des ateliers variés sur les arts du spectacle aux contenus variés: écouter de la musique, de la peinture, de la danse, de la musique, pour se rapprocher des arts du spectacle.

921

Source: l'Adelantado de Segovia

Le 20 février, la Junta de Castilla y León a levé la fermeture du périmètre entre les provinces, maintenant celle de la Communauté et lundi dernier l'ouverture de l'hôtellerie a été autorisée à l'intérieur avec une capacité de 33%. Petit à petit, des mesures permettent une plus grande mobilité des personnes et cela commence à se faire sentir dans certains secteurs, ainsi que dans ceux qui sont directement concernés, comme les bars et les restaurants. Dès qu'un rayon de soleil est sorti, les températures de février dernier ont rappelé que le printemps est encore à venir et que cela s'est traduit par un afflux plus important de visiteurs qui se rendent à la campagne pour profiter de la nature.

Le soi-disant tourisme de nature semble revenir après avoir surmonté la troisième vague de la pandémie un an après son apparition. En très petits groupes de cinq personnes plus le guide, cela donne la possibilité qu'une famille ou au plus deux couples avec un enfant puissent profiter d'itinéraires en plein air ou de propositions naturelles. Les espaces en plein air sont devenus la voie d'évacuation. Dans certains cas, vous pouvez en profiter librement, mais dans d'autres, des activités sont organisées à un coût minime, comme les itinéraires à travers l'olivier de Pradena que l'Office de Tourisme organise tous les dimanches. Sa gérante, Marta Cervel, commente que «les gens veulent déménager quoi qu'il arrive, même dans la province».

Route à travers l'Acebal de Prádena.
Avant l'ouverture entre les provinces, il a bien reçu des groupes de la capitale et de la province de Ségovie mais n'oubliez pas que janvier a été un très mauvais mois avec seulement 12 personnes qui sont passées par le bureau tout au long du mois. Au cours des trois derniers week-ends, la demande a augmenté avec les familles arrivant d'autres provinces. Cependant, compte tenu des limites, les groupes se remplissent rapidement et il y a une liste d'attente. Il y a aussi une demande pour la location de vélos électriques qu'ils proposent, et les couples ou les familles ne craignent pas de payer les deux euros qu'il en coûte pour faire un parcours à travers le houx avec l'accompagnement du guide. «C'est un parcours très familier où vous leur dites des curiosités et ils apprennent d'autres choses. Ils aiment mieux que d'y aller seuls », dit Marta.

Ce petit mouvement est à peine perceptible, cependant, dans les réserves des maisons rurales, bien qu'avec une diversité d'opinions. Le week-end dernier à Prádena, la plupart étaient pleins bien que la fermeture avec Madrid soit accusée. Au contraire, Enrique García, qui combine l'hébergement rural avec des activités dans la nature dans son entreprise «Mas que monte», commente que dans les maisons rurales il y a peu de mouvement alors qu'il y a plus de demande d'activités, d'itinéraires ou d'ateliers. Dans son cas, au début du mois, il propose un programme complet tout au long de chaque week-end et jusqu'à présent ce mois-ci, il a rempli les groupes avec une bonne acceptation et avec plusieurs moniteurs. «Les gens s'encouragent à faire des activités, ils voient ce qu'il y a, ce que vous leur offrez et à la demande, les choses sont facilitées», dit-il. En fait, bien qu'il soit situé à Peñarrubias de Pirón, il dispose déjà d'un itinéraire complet à travers les Hoces del Duratón pour le week-end prochain, car l'offre qu'il propose couvre différentes zones de la région.

Même si ce n'est que cette semaine que les maisons du parc naturel ont été ouvertes, les trois aires protégées de la province ont également remarqué un afflux de visiteurs au cours des derniers week-ends. Surtout dans le parc naturel des Hoces del Rio Riaza, où samedi dernier, ils ont rempli le quota de 50 personnes pour faire l'un des sentiers et tout au long du week-end, ils ont atteint environ 87 permis, qui sont gratuits. Il y a eu moins de demande dans les Hoces del Duratón, selon le technicien des parcs naturels de Ségovie Raúl García, qui reconnaît également qu'au fil des week-ends, plus de visiteurs arrivent de provinces telles que Palencia, Ávila ou Salamanque, lorsque le public plus commun était de Burgos ou Valladolid, qui viennent maintenant aussi. L'afflux, en particulier des familles, est également perceptible sur le parking de l'ermitage de San Frutos. «Vous pouvez dire que les gens veulent sortir le week-end. Ils viennent pour faire des activités. Tout cela malgré le fait que les madrilènes ne peuvent pas encore venir, car sinon, nous serions dépassés », dit-il. En comparant les données récentes, les permis gratuits pour rendre les sentiers dans les parcs naturels représentent 30% par rapport à avant la pandémie.

Avec l'ouverture des maisons des Poarques, à Sepúlveda, Montejo de la Vega de la Serrezuela et Pedraza, à partir de maintenant, ils commenceront à proposer des visites guidées pour des groupes jusqu'à cinq personnes. Ce sont des itinéraires avec des télescopes pour pouvoir voir les oiseaux sur les rochers entre autres activités. Comme l'hôtellerie peut être ouverte, ils considèrent que plus de public pourra y accéder mais ils sont conscients que la majorité des hôteliers dans des zones comme Sepúlveda vivent du tourisme madrilène et, tant qu'ils ne peuvent pas venir, il n'est pas rentable de ouvert. La même chose se produit dans le cas des maisons rurales, qui ont également des limitations de capacité pour un maximum de quatre personnes qui ne vivent pas ensemble, de sorte que les appelants intéressés ont tendance à rejeter la réservation car le prix ne les compense pas et l'établissement ne peut pas accueillir plus de personnes car il est obligatoire d'envoyer l'enregistrement des invités à la Garde civile. Quelque chose de similaire se produit dans le cas des entreprises de tourisme actives, presque à zéro.

Acebal

Source: Le jour de Ségovie

Les amateurs de bonne musique ont reçu avec joie l'actualité publiée par l'association Taller Cultural de Fuentepelayo dans le sens de récupérer leurs journées musicales. La situation sanitaire dérivée du Covid-19 a pris de l'avance sur l'édition prévue l'année dernière.

L'amélioration progressive des données de la pandémie a conduit les organisateurs à se lancer dans la conception de la programmation des 28 Journées musicales qui se dérouleront durant les mois d'été de juin et juillet. À ce jour, ce cycle culturel et musical sera parrainé par la Fondation Caja Cega et Cajaviva et l'association Taller Cultural elle-même. La collaboration habituelle de la mairie de la ville est également attendue, comme cela s'est produit dans les éditions précédentes.

Les Fuentepelayo Musical Days ont émergé comme une plate-forme de soutien pour les groupes musicaux de la propre entité organisatrice de l'événement (Coral Polifónica et Rondalla de Pulso y Púa). Dans ses premières années, il a également rassemblé des groupes musicaux de la capitale ségovienne.


Dans la conception de ces concerts, la sécurité des spectateurs et des interprètes eux-mêmes prévaudra et donc, tous les récitals se dérouleront en plein air et avec la distanciation sociale obligatoire dans le cadre incomparable de la Plaza de Gracia dans la ville. Sous l'abri de la façade arrière de l'église paroissiale de Santa María la Mayor.

Un autre des critères à suivre sera relatif à la qualité des groupes participants. Le désir de l'atelier culturel de Fuentepelayo d'essayer d'offrir des concerts d'un niveau artistique contrasté est connu et ils ont concentré leurs premiers efforts sur cette tâche. Comme d'habitude dans les éditions précédentes, le cycle sera composé d'une demi-douzaine de récitals de styles et de formats très différents. Il est encore trop tôt pour rendre publics les contacts en cours, mais on peut affirmer fermement que les négociations peuvent aboutir.

Dans la dernière édition, le programme comprenait, entre autres, les performances de Rumen Tsvetkov, l'un des meilleurs musiciens d'accordéon de Bulgarie, le duo Raúl Olivar (guitare flamenco) et Miguel Ángel Recio (piano), le groupe ségovien Cover Band Ruta 66.

Fuentepelayo

Source: l'Adelantado de Segovia

 

Le 22 mars, la Journée mondiale de l'eau est célébrée. Pour cette raison et afin de promouvoir et de diffuser l'hydrogéologie en tant que science, et la profession d'hydrogéologue, d'une grande importance au sein de notre société, de l'Association de géologie de Ségovie, cette année, ils ont voulu la consacrer à l'un des itinéraires géologiques au sein de la zone municipale de Valseca offerte par le Geomuseum et où l'eau était une ressource vitale pour la région à d'autres moments.

La journée se compose, dans d'autres éditions, d'activités gratuites guidées par des spécialistes et ouvertes à tous les types de public, quelles que soient leurs connaissances en hydrogéologie.

Cependant, en raison de la pandémie, ils ont été contraints de mener une activité virtuellement, avec l'idée d'essayer de matérialiser une excursion dans ce domaine dans les éditions futures où ils pourront se rendre sur le terrain pour diffuser l'hydrogéologie.

Pour ce faire, ils ont réalisé une courte vidéo (environ 10 minutes environ), qui reflète le parcours détaillant les lieux à observer selon un petit script de synthèse préparé pour l'occasion.

En conséquence, la vidéo ainsi que le guide récapitulatif de l'itinéraire seront publiés sur le site Web de l'Association internationale des hydrogéologues: 

http://www.aih-ge.org/hidrogeodia-2021/

Géomusée 2

Source: Association de géologie de Ségovie

Dans quelle mesure une histoire transmise de génération en génération peut-elle être vraie dans son intégralité? Telle est la question à laquelle la compagnie galicienne Teatro Chévere tente de répondre dans `` Curva España '', le montage qui, combinant les techniques du genre documentaire et de la fiction, sera proposé demain, vendredi 19 mars, au théâtre Juan Bravo du Diputación à 20h00 comme plan pour un après-midi froid.

L'œuvre part de l'histoire transmise de père en fils depuis des décennies sur la mort en mai 1927 de l'ingénieur civil José Fernández-España y Vigil. Il est mort, selon la version officielle, quand il s'est précipité avec sa voiture, en raison d'une mauvaise visibilité nocturne, à travers un ravin près de la ville de Riós à Ourense alors qu'il travaillait sur l'étude de l'itinéraire de la variante sud par Verín de la chemin de fer entre Puebla de Sanabria et Ourense. L'accident mortel n'aurait pas donné lieu à plus de questions, si après la mort de Fernández-Espagne, il n'avait finalement pas été décidé de construire la voie ferrée à travers le Massif Central Ourense, abandonnant le tracé que l'ingénieur étudiait et prolongeant le retard et l'isolement de nombreuses villes galiciennes. Cette décision a été une déception pour les habitants de la zone, qui ont continué à se poser des questions qui, à leur tour, ont donné lieu à une version alternative de l'accident qui a gagné tellement de force qu'il a fini par s'imposer au fil du temps.

De cette façon, la légende de la mort de Fernández-Espagne a fini par convaincre le Teatro Chévere de consulter des archives, des bibliothèques, des papiers et des documents numériques et d'interroger des personnes qui ont enquêté sur les événements il y a des années, afin de remettre en question l'histoire sur scène, à travers un narration cinématographique documentaire construite en direct. Ainsi, réalité et fiction coexistent sur la scène avec une actrice, un acteur et deux opérateurs vidéo et obligent le spectateur à se demander «pourquoi ment-il si efficace pour trouver des explications simples à des problèmes complexes».

Pour Teatro Chévere, une compagnie axée ces dernières années sur l'exploration des possibilités du théâtre documentaire et de la mémoire collective comme déclencheurs d'une vraie fiction, la pièce dirigée par Xron et interprétée par Patricia de Lorenzo, Miguel de Lira, Lucía Estévez et Leticia T. Blanco , "bébé du genre policier, adopte le format d'un documentaire et fonctionne comme une allégorie de la construction de l'Etat-nation espagnol comme s'il s'agissait de la promesse d'un train qui n'est jamais arrivé". Les téléspectateurs ségoviens, qui ont des billets disponibles au prix unique de 16 euros, devront décider de garder les événements racontés ou ce qui s'est passé.

TBJ 19

source: Diputación de Segovia

«Nous détestons les fausses moustaches et la poudre de talc dans nos cheveux pour ressembler à un vieil homme. On fait tout avec le corps, la voix et le théâtre. Car finalement le théâtre est un dialogue entre le spectateur et les interprètes qui sont sur scène. Une communication pour que le public croie tout ». C'est ainsi que résume la ségovie Esther Berzal, metteuse en scène de la pièce «Ma douleur est ...», dans laquelle la même actrice incarne des femmes de générations différentes ou recrée un homme simplement avec son mouvement, sans accessoires. Peu d'exercices découlent autant de l'âme de l'actrice, si convaincue du rôle qu'elle n'a pas besoin d'une aide extérieure pour convaincre.

C'est l'autofiction, un genre dans lequel l'auteur monte également sur scène pour raconter un passage lié à sa vie; Dans ce cas, Berzal utilise l'exemple de sa grand-mère maternelle et l'importance des noms pour définir qui nous sommes. «La ligne qui sépare la fiction de la réalité est très floue. Voilà l'astuce. L'histoire de ma grand-mère est vraie mais il y a beaucoup de choses que j'ai inventées ».

Il y a trois interprètes; Alicia Calero, Alicia de Pablo et Esther elle-même. La primera, conocida entre el grupo como Alice, hace de la abuela de Esther con 7, 17, 47 y 89 años, la edad que tiene realmente su abuela, que acudirá al estreno en el Teatro Juan Bravo el domingo a las 20:00 Heures. Pendant ce temps, De Pablo joue les personnes qui ont causé de la douleur à cette femme, intentionnellement ou non. Ce qui suit sont des spoilers mineurs comme une sœur qui s'est avérée cacher des éléments clés de son identité, un homme d'affaires indigne de confiance ou un médecin qui ne suivait pas exactement les canons de sa profession.


L'atmosphère est la clé. "Nous jouons beaucoup avec l'espace scénique." Il n'y a pas de décors en tant que tels, puisqu'ils agissent dans une boîte noire, mais il y a des éléments comme une rampe, une balance ou des pots de pommes de terre Pringles peints. La coloration de la garde-robe est basée sur une vaisselle blanche à fleurs bleues de sa grand-mère.

Théâtre d'action
La compagnie H El Arte se caractérise par le théâtre d'action. C'est un théâtre physique dans lequel le corps et les actions prédominent sur le texte; s'il fallait interpréter «Roméo et Juliette», ils s'embrassaient au lieu de se dire qu'ils s'aiment. De cette manière, les actrices changent de personnage en fonction du corps. "Alicia Calero, pour devenir ma grand-mère à 89 ans, trouve un corps différent de celui qui a 7 ou 17 ans. Et avec ça sa voix, son attitude et tout le développement du personnage sont modifiés." La même chose se produit avec Alicia de Pablo, qui passe par des hommes et des femmes.

L'auto-fiction était, en partie, un exercice de survie. «Les gens ont commencé à tomber du travail et j'ai dit: 'Je ne peux pas faire le travail avec seulement deux personnes. Je dois entrer pour remplir un peu la scène. Et le seul moyen de diriger la pièce et de faire partie du casting était d'être moi », souligne le Ségovien, qui demande de ne jamais sous-estimer le processus d'entrée dans un personnage et de respecter le rôle principal du casting. Le livre 'Autoficciones', de Sergio Blanco, a fini de donner forme à l'idée.

Et le résultat est surprenant. «Soudain, vous voyez que votre amie est votre grand-mère… Et ce qui est cool au théâtre, c'est que vous y croyez. Être à l'intérieur est vrai. Et le fait est que les yeux d'Alicia changent; il les a verts et ils virent au brun. Il est tres fort". L'une des parties les plus excitantes de l'histoire est que sa grand-mère, qui n'a jamais parlé à son père, lui demande d'écrire à son père. En substance, ressusciter quelqu'un qui n'a jamais été en vie. La pièce fait partie du cycle des nouvelles valeurs du théâtre provincial de Ségovie, elle dure environ une heure et 20 minutes et le prix des billets est de sept euros.

Ils traitent également de l'influence des noms; De Pablo joue trois femmes différentes appelées Concepción; les deux Alicia, les actrices, sont très différentes. Esther pose des questions: les noms nous unissent-ils? Le nom est-il la seule chose capable de nous égaler ou est-ce ce qui nous différencie? Bien qu'elles soient identiques, est-ce que deux personnes appelées différemment ont plus en commun que deux personnes différentes appelées les mêmes? «Esther avec H a plus de personnalité que sans elle. Je ne serais pas la même personne si je m'appelais Esther. Comme c'est moche », sourit-il. "Je suis excité". Le travail promet.

Travailler

Source: l'Adelantado de Segovia

Le nouveau siège du Conseil des Fraternités, le Couvent de San Juan de Dios, a accueilli cet après-midi la présentation de l'affiche annonçant la Semaine Sainte de Ségovie 2021, œuvre du peintre José Luis López Saura. Dans ce tableau, une torche géante éteinte joue un rôle de premier plan en tant que synonyme de l'absence de processions, dans un dessin des hauteurs de La Piedad avec la cathédrale illuminée et les bannières des 10 confréries, confréries ou paroissiens.

De plus, Javier García Nuñez a été présenté comme un crieur public qui, en 2020, n'a pas pu démarrer la Semaine de la Passion, qui sera `` In Memoriam '', c'est le titre de la vidéo réalisée par Manu Rodrigo. À l'exception des actes liturgiques à capacité restreinte des temples, il n'y aura pas d'événements organisés pour cette semaine sainte en personne.

Vidéo: Ici

Semaine Sainte Ségovie

Source: Le jour de Ségovie

Samedi, 20 Mars 2021 / 18: 00h

Maureen Choi est une violoniste unique et magnétique qui, avec une technique enviable, est capable d'hypnotiser le public avec la sensibilité qui émane de son violon.

L'écouter en direct est quelque chose de difficile à oublier.

Issu d'une famille coréenne et née aux États-Unis, elle est diplômée en violon classique de la Michigan State University et en jazz au Berklee College, où elle est maintenant également professeur.

Il a formé son quatuor en 2012 à son arrivée en Espagne et depuis lors, ils ont remporté des concours internationaux de jazz et tourné sur scènes et festivals à travers l'Espagne et les États-Unis. En 2016, ils présentent leur deuxième album Ida y Vuelta (2015) dans le prestigieux cycle AIEnRuta-Jazz, et dans le plus grand marché de la musique au monde, le South by Southwest Festival à Austin (Texas).

«Tout n'est pas inventé dans la musique. Ce groupe dirigé par la presque mythique et très jeune violoniste Maureen Choi, nous offre un mélange luxueux de jazz, flamenco, folk, chanson latine ..., avec un dénominateur commun à tout, au-delà de son originalité: sa qualité. "
(Larry Harlow, Latin Grammy Lifetime Achievement Award)

En 2017, ils ont joué dans toute l'Espagne, et ils ont rempli le Café Central de Madrid pour la quatrième année consécutive, juste avant de se lancer dans leur deuxième tournée aux États-Unis: 10 concerts qui les ont emmenés dans des villes comme Chicago, Cleveland, Akron, Detroit, Baltimore, Boston et New York et cela se terminera par l'enregistrement de son nouvel album. Dans cette nouvelle œuvre, Choi approfondit la musique espagnole avec son groupe, entre flamenco, classique espagnol et folklore, pour recréer une musique très personnelle, pleine d'émotion et d'originalité.

En juillet 2017, ils ont présenté un nouveau spectacle avec la musique du quatuor Maureen Choi et les chorégraphies de deux des danseurs solistes du Ballet national espagnol qui a été créée au Castillo de Tiedra (Valladolid) et qui combine la danse espagnole avec l'improvisation du jazz monde.

 

Depuis son arrivée en Espagne, la violoniste nord-américaine d'origine coréenne Maureen Choi révolutionne la scène musicale improvisée.

Inspirée par les rythmes et les sons de la diaspora espagnole, la musique classique et le jazz, elle décrit sa musique comme du «jazz de chambre espagnol».

Cette recherche de sa propre voix, brisant les stéréotypes de genre, est devenue «Ida y Vuelta» (2015), le premier album avec son quatuor actuel: Daniel García au piano (Espagne), Mario Carrillo à la contrebasse (Espagne) et Michael Olivera à la batterie (Cuba).

Après 7 ans de collaboration et plus de 500 concerts dans toute l'Espagne, 3 tournées aux USA et d'excellentes critiques de la presse spécialisée comme Downbeat ou All About Jazz, le groupe a atteint un niveau de maturité, d'interconnexion, de subtilité et de musicalité qui est difficile à expliquer. La capacité de Maureen à se connecter émotionnellement avec le public à travers son violon est inégalée.
Le nouvel album "THEIA" est la conséquence musicale de l'évolution du groupe, à la fois individuellement et collectivement.

Maureen choi

Le changement climatique revient demain, vendredi 12 mars, pour se faufiler dans les coulisses du théâtre Juan Bravo de la Diputación avec l'intention de sensibiliser les plus petits à l'importance de prendre soin de l'environnement et à la nécessité de créer des coutumes respectueuses de l'environnement. l'environnement et la nature qui peuplent la planète. La compagnie valencienne La Coja Dansa se chargera d'attirer l'attention des enfants et de leurs familles à partir de 18h00, qui avec son spectacle 'Deshielo' dansera sur les solutions qui peuvent modifier le sort de ce changement climatique.

Inuit Girl, une jeune femme qui vit dans un village d'igloos, de froid et de fleurs parmi le gel, en tant que protagoniste, La Coja Dansa pose, dans son troisième spectacle pour public familial, un montage délicat et soigné avec un rythme qui danse au rythme de la battement des réflexions des enfants. «Dégel» commence avec la fille se rendant compte que quelque chose d'étrange se produit lorsqu'elle voit sa pierre sacrée se briser. Pour cette raison, il décide bientôt d'entreprendre un voyage qui lui apportera des réponses; un voyage que La Coja Dansa transforme, grâce à la présence du renard blanc, l'homme qui plante les arbres et le transformateur de déchets, en un regard sur la force de l'amitié et comment unir ses volontés et générer des routines peut amener n'importe quelle petite personne. grande différence.

Pendant quarante-cinq minutes, et soutenus par un système de projections et d'illustrations de Konkoko qui donnent au montage un certain aspect cinématographique, les interprètes Olga Clavel et Santiago de la Fuente se déplaceront au rythme de la musique de Damián Sánchez pour remuer les consciences. des plus âgés et des plus jeunes.

La Coja Dansa parcourt les scènes depuis plus de vingt ans et participe à des rencontres chorégraphiques, tant au niveau national qu'international. La compagnie, dirigée par Tatiana Clavel et Raúl León, a été sélectionnée pour divers concours et après 'Portraits habités' en 2008 et 'Escondite' en 2011, ils ont à nouveau parié sur le public familial pour ce spectacle, dont les billets peuvent être achetés pour 10 euros à la fois au box-office du Théâtre et sur la plateforme Tickentradas et dans lesquels ils parient à nouveau sur l'harmonie entre danse et ressources audiovisuelles.

Décongeler TJB

source: Diputación de Segovia

L'organisation du Huercasa Country Festival de Riaza annonce ce jeudi la suspension de l'édition pour 2021 en raison de la pandémie générée par Covid-19. Comme l'explique l'organisation dans un communiqué, ils maintiennent la «volonté de donner la priorité, avant tout, à la santé et à la sécurité du public et des travailleurs, qui à l'heure actuelle continuent d'être mis au défi par la situation sanitaire».

De plus, l'incertitude sur l'évolution de la pandémie et les éventuelles restrictions en vigueur à tout moment, ainsi que les limitations pour déplacer des artistes internationaux, "nous empêchent de développer nos tâches organisationnelles avec un minimum de normalité". Par conséquent, comme en 2020, il n'y aura pas de festival cet été, mais l'organisation espère que d'ici 2022 le pays reviendra dans la province.

Huercasa

Source: l'Adelantado de Segovia

Pour la deuxième année consécutive, le Centre d'initiatives touristiques (CIT) d'El Espinar a été contraint d'annuler la Fiesta de los Gabarreros. Comme ils le communiquaient déjà il y a quelques semaines, toutes les activités et événements ont été suspendus "dans un acte de responsabilité" en raison de la situation sanitaire actuelle causée par le coronavirus.

La seule activité en face-à-face et non publique a eu lieu hier à l'entrée de la ville, où une immense statue d'un négociant rend hommage à tous les hommes qui se sont consacrés pendant des décennies à abaisser le bois de chauffage des montagnes. L'acte traditionnel d'hommage aux marchands décédés était présidé par Juan Andrés Saiz, président du CIT, et par le maire de la ville, Javier Figueredo. Les autres membres du CIT lui-même et les conseillers du conseil municipal ne voulaient pas non plus manquer la réunion.

Les assistants ont observé une minute de silence et déposé la couronne traditionnelle à la mémoire du défunt. Sans la possibilité que le public soit présent, ceux qui manquaient le plus étaient les enfants de l'école Arcipreste de Hita, qui assistent traditionnellement à l'acte d'hommage pour savoir de première main ce qu'était la boutique de la péniche et réciter de la poésie sur ce thème.


Le CIT a organisé un concours qui consiste à enregistrer une courte vidéo de trente secondes, dont le thème doit être lié à la Fiesta de Los Gabarreros. Parmi tous ceux qui envoient une vidéo, une série de prix sera tirée au sort. Le dernier jour pour participer est le dimanche 14. Les vidéos doivent être publiées sur la page Facebook du CIT. De plus, pour promouvoir la fête, le CIT a créé une vidéo qui explique à quel point ce métier était important pour de nombreuses familles de la ville, un métier hérité des parents aux enfants, comme le montrent les images, et qui raconte l'histoire de toute une famille. qu'il a toujours été dédié à la barge.

Bargemen

Source: l'Adelantado de Segovia

L'église de San Miguel a été le lieu choisi pour une présentation simple et concise de la Semaine Sainte 2021. Le Conseil des Confréries de Cuéllar a profité de la fin de l'Eucharistie pour faire connaître l'affiche qui représentera la Semaine Sainte et les quelques actes qui la comprennent compte tenu de la situation pandémique mondiale qui l'empêche de se dérouler normalement.

"Le Conseil a décidé que pour que la Semaine Sainte continue en vie, les images de cette procession sont exposées dans les églises"

Fernando Santana, président du Conseil des Fraternités, a expliqué que les restrictions des autorités sanitaires ont marqué la préparation du programme des événements, puisque l'interdiction des processions et les limitations dans les lieux de culte empêchent la plupart de ce qui se faisait à Pâques local. . "Le Conseil a décidé que pour que la Semaine Sainte continue de vivre, les images qui sont en procession sont exposées dans les églises de San Miguel, San Esteban et San Andrés", a-t-il dit.

Dans le premier des temples seront exposés à Notre-Dame de La Soledad et Notre Père Jésus Nazareno, en plus du Christ couché, le Christ attaché à la colonne, le Christ d'El Calvario, La Borriquilla et le Jésus ressuscité. Le temple de San Esteban sera couronné par La Oración en el Huerto, la Virgen Dolorosa de Los Cuchillos et La Verónica. À San Andrés, il y aura le Christ de San Gil, la Rencontre avec Veronica, La Compassion, le Christ de La Encina et le Christ de Santa María de la Cuesta.


La riche imagerie de Cuéllar peut être vue dans les églises, en respectant toujours les limites de capacité, en veillant à ce que trop de personnes ne s'accumulent pas et ne dépassent pas 15 personnes; une rotation du public sera recherchée en cas d'accumulation pour éviter tout type d'agglomération. Les temps de l'Eucharistie sont maintenus comme les années précédentes, mais en tenant compte des mesures de sécurité normales. Ces horaires seront mis à jour via la paroisse et ses différents supports d'information.

Une affiche sobre
"Nous voulions exprimer le temps que nous vivons"

Pâques 2020 a laissé dans le tiroir l'affiche et le programme déjà réalisés avant l'arrivée imminente d'un confinement qui a brisé toute prévision. Cette année, nous voulions avoir une affiche pour symboliser ce que sera cette Semaine de la Passion en 2021. L'image choisie, par Jesús Santana, montre la Croix solitaire de Saint-Domingue, dans la pénombre et avec une lumière du coucher du soleil; On a voulu symboliser la situation qui est actuellement vécue, comme l'a expliqué le président du Conseil des Fraternités. "C'est un temps d'obscurité, d'obscurité, à la recherche d'une lumière d'espoir", a-t-il commenté. Ils ne voulaient montrer aucune des images qui sont habituellement traitées à Cuéllar puisqu'ils ne le feront pas cette année: «Nous voulions exprimer le temps que nous vivons», a-t-il ajouté.

La Junta de Cofradías no va a organizar más actos, tan solo se mantiene por la Parroquia la charla cuaresmal, que correrá a cargo de uno de los sacerdotes cuellaranos, y los Santos Oficios, para los que se informará de la hora una vez se acerque date.

Les restrictions ont obligé la paroisse et le conseil à travailler ensemble pour maintenir l'esprit, mais pas à organiser quoi que ce soit qui implique d'enfreindre les règles. Ce qui va être essayé, c'est de maintenir un contact virtuel, et c'est pour cette raison que des vidéos de Pâques précédentes de la ville sont projetées. De même, ils espèrent permettre de diffuser l'Eucharistie le Jeudi Saint via YouTube ou Instagram, afin d'atteindre tous les fidèles.

Deux ans sans célébrations
La démission est le sentiment qui prédomine chez les frères Cuellaran. "Une autre année où vous ne pouvez pas partir, il y a du découragement, mais nous devons nous conformer, la santé passe avant tout", a déclaré Fernando Santana.

"Le souvenir de l'année dernière est beaucoup plus dur et plus dur que cette année"

Fernando Mateo, également présent à l'événement, a expliqué que malgré l'absence d'événements publics et une capacité limitée parmi toutes les restrictions, mais «au moins nous allons célébrer quelque chose, car l'année dernière, du moins pour moi, c'était le Tríduo Pascual et le la semaine sainte la plus triste de ma vie », le curé était sincère. Il a rappelé comment l'église était fermée, il n'y avait qu'une seule personne et les trois prêtres qui se sont réunis pour le repas du Seigneur, les offices du Vendredi saint et la veillée pascale. Certaines vidéos ont servi à se connecter avec les fidèles via Internet, mais la tristesse et la solitude ont pris le pas sur Pâques 2020. «Le souvenir de l'année dernière est beaucoup plus dur et plus dur que cette année», a reconnu Mateo.

La Semaine Sainte à Cuéllar a atteint un point culminant qui s'est arrêté net et n'a même pas pu démarrer un nouveau parcours de processions comme celui du Jeudi Saint. Pour le curé de la paroisse locale, cela peut être une occasion de sortir renforcé dans cet aspect, "un renouveau dans les confréries et beaucoup plus de force pour que dans les années successives nous fêtions avec beaucoup plus de force et de ferveur", a déclaré le curé avant Pâques approchant et même à la saison du Carême.

Semaine Sainte Cuellar

Source: l'Adelantado de Segovia

Après une rupture culturelle motivée par la troisième vague de la pandémie, la culture revient à Cuéllar à partir de ce mois et avec une projection annuelle très intéressante. La conseillère déléguée de la région, Maite Sánchez, a expliqué quels sont les avantages de faire partie du réseau de circuits panoramiques, tant souhaité par le secteur culturel de la ville. "Cuéllar veut la culture, c'est la culture", a déclaré le maire, qui espère que cette adhésion au réseau durera longtemps.

Le programme comprend environ sept représentations qui se dérouleront d'avril à la fin de l'année, mais se concentreront sur les mois d'octobre et de novembre. «Nous voulons savoir comment la pandémie évolue en raison de la question de la capacité et lors de la mise en œuvre de la programmation, nous sommes allés davantage vers ces mois, mais cela a aussi à voir avec la nécessité d'éclairer les mois« tristes », comme novembre,» dit Sánchez. Ce sont des mois dits de tourisme «non saisonnier», et de cette manière nous avons l'intention de remplir la fin de l'année avec de l'activité.

La caractéristique la plus frappante du programme sera la variété des spectacles et des genres: de la danse et du théâtre à la musique la plus traditionnelle ou moderne. De plus, il est conçu pour tous les publics; «Nous allons essayer de nous assurer qu'en plus des adultes, des enfants et des jeunes, c'est notre objectif, que les plus jeunes abordent la culture d'une manière différente», a déclaré le conseiller. Pour cette raison, une grande variété de styles a été recherchée: théâtre traditionnel, théâtre innovant, histoires sonores, marionnettes numériques et toutes sortes de spectacles visant à surprendre le public de Cuéllar et de la région.


Le conseiller a expliqué qu'une autre partie importante de ce puissant programme culturel sera le prix abordable de la plupart des spectacles. «Nous voulons encourager tout le monde à avoir accès à la culture», a-t-il commenté, et donc le prix général sera de 5 euros, et 8 pour des performances un peu plus pertinentes. La visibilité réduite minimise le prix à 3 et 4 euros respectivement.

De même, il a voulu encourager encore plus le public et a créé un abonnement de 35 euros avec lequel ils économisent 6, soit un peu plus d'une représentation. Le problème qui se pose est dans les jauges; nous avons travaillé avec les restrictions actuelles pour ne pas «nous apporter de surprises». Cela implique que les abonnements peuvent bientôt s'épuiser, bien qu'il y ait toujours des ventes de billets aux guichets; Cependant, le maire encourage à obtenir les engrais le plus tôt possible. De même, pour tous ceux qui ne parviennent pas à obtenir un abonnement, une liste sera établie en cas d'ouverture de la capacité.

Les restrictions actuelles ne permettent à la salle culturelle Alfonsa de la Torre d'être occupée qu'à 40% de sa capacité. Cela signifie que la possibilité de remplissage est considérablement réduite, mais on s'attend à ce que peu à peu cette capacité puisse même être doublée.

Offre de mars
Ce mois-ci, l'offre culturelle revient dans la salle avec le concours de micro-fiction qui occupe la scène ce week-end, mais pour les prochains jours un cycle de cinéma brésilien dans sa version originale a déjà été programmé qui a dû être suspendu en raison de mesures sanitaires. . Un autre cycle israélien est déjà préparé, et l'intention du conseiller est d'apporter toutes sortes de films, du commercial au plus lointain. Pour le samedi 20, un classique est prévu. la pièce «Ay, Carmela!», qui a été suspendue en raison de la tempête Filomena en janvier dernier.

Un programme très réussi
VENDREDI 30 AVRIL: Entreprise Fraises à la crème; 'La chaise'. Spectacle de danse pour public jeune / adulte.
SAMEDI 12 JUIN: Arawake Company; «L'homme et le feu». Marionnettes numériques pour public familial.
SAMEDI 9 OCTOBRE: Tahona-Traditional Music Company; «8 chansons, 8 histoires». Musique pour public adulte.
SAMEDI 23 OCTOBRE: The Cross Border Project Company; «La fille qui a rêvé». Théâtre-forum pour public jeune / adulte.
DIMANCHE 31 OCTOBRE: Compagnie Induo Producciones; «L'ombre du Tenorio». Comédie pour public adulte.
SAMEDI 13 NOVEMBRE: Poniente Theatre Company; «Secondaire, la vie d'un acteur provincial». Tragicomédie pour public adulte.
SAMEDI 27 NOVEMBRE: The Freak Cabaret Circus Company; «Histoires sonores». Théâtre pour public familial.
Le prix varie de 5 à 8 euros.

Circuits panoramiques Cuéllar

Source: l'Adelantado de Segovia

Après un mois de nouveau fermé, en raison des mesures restrictives mises en place pour stopper la propagation du Covid19, le Théâtre Juan Bravo de la Diputación rouvrira ses portes demain, vendredi 5 mars, à 20h00, pour recevoir Juan Diego Botto et le jouer «Una noche sin luna», qui répétera l'émission le lendemain à la même heure.

Le montage, qui prend comme référence la vie et les textes de Federico García Lorca, est écrit par l'acteur argentin lui-même et réalisé par Sergio Peris-Mencheta, qui a déjà impressionné le public ségovien avec l'émission `` La trilogie Lehman '' il y a exactement deux ans, pour ce que les attentes autour de «Une nuit sans lune» sont si élevées que, une fois que les billets pour les deux fonctions ont été mis en vente, le 24 février, ils n'ont pas mis plusieurs jours à se vendre. Ainsi, Juan Bravo présentera deux pleins consécutifs -dans la capacité autorisée- à son retour de cette petite «quarantaine».

Dans «Una noche sin luna», Juan Diego Botto joue un Federico García Lorca qui raconte sa propre vie à la première personne; de son passage à la résidence étudiante à la tension de ses dernières années, en passant par les critiques reçues pour certaines de ses œuvres, sa relation avec la presse ou, bien sûr, sa vie amoureuse et son amour pour la littérature. Pour cela, l'auteur et l'interprète ont eu recours aux textes que le poète de Grenade a écrits, mais aussi à ses réponses dans des entretiens, ses discours ou ses conférences; et il l'a fait d'une manière où Lorca se présente sur scène comme présent et non comme passé. Vivant et actuel.

Et c'est que, tant pour Botto que pour Peris-Mencheta, qui se sont retrouvés dans ce travail après le succès du lauréat de quatre Max Awards `` Un morceau invisible de ce monde '', le fait de présenter un Lorca actuel répond aux raisons que a conduit Lorca lui-même à s'impliquer dans le groupe de théâtre La Barraca pour apporter des classiques comme Lope de Vega ou Calderón de la Barca à ceux qui ne les avaient jamais vus jouer. À cette époque, Federico García Lorca a souligné qu'il n'y avait aucun sens à montrer les œuvres des classiques si ce n'était d'en extraire ce dont il parlait aujourd'hui. "Nous n'avons pas l'intention d'amener Lorca à faire un exercice d'archéologie, mais de sauver de son essence ce que nous trouvons pertinent aujourd'hui", indiquent Juan Diego Botto et Sergio Peris-Mencheta.

`` Une nuit sans lune '', qui a été créée en novembre 2020 au Théâtre Principal de Vitoria, fera découvrir les Ségoviens à deux reprises, de manière dynamique et audacieuse et à travers le plus inconnu Federico García Lorca, comme dans un moment de carrefour humain, social et culturelle, il est nécessaire de se pencher sur les racines pour comprendre qui nous sommes.

Juan Bravo

source: Diputación de Segovia

Vendredi, 05 mars 2021/18: 00h

L'HISTOIRE DU SOLDAT (Musique d'Igor Stravinsky)

L'interprétation sera en charge du septuor à cordes, à vent et à percussions de l'Orchestre Symphonique de Castilla y León et de l'actrice / narratrice Belén Otxotorena.

En 1917, au milieu de la Première Guerre mondiale, le compositeur russe Igor Stravinsky décide de rejoindre l'écrivain suisse Charles Ferdinand Ramuz et le chef Ernest Ansermet et de créer une œuvre différente, une œuvre conçue pour un personnel très court: 1 comédien et 7 instrumentiste (violon, contrebasse, clarinette, basson, cornet, trombone et percussions)

L'histoire est basée sur un conte populaire russe tiré de l'anthologie d'Afanásiev qui raconte la légende entre un soldat déserteur qui conclut un pacte avec le diable: en échange de ce dernier lui donnant un livre magique qui a le pouvoir de prédire l'avenir., Le le soldat vous donnera son violon.

Un pacte qui ne sort pas comme l'attend le soldat et finit par lui arracher l'âme.

Un travail selon les mots de Stravinsky à lire, jouer et danser avec un texte direct et sans grandes concessions qui nous montre comment dans cette vie on ne peut pas tout avoir, il faut choisir et ce n'est pas toujours correct et dans lequel Stravinsky a atteint un accord pour que sa musique soit indépendante du texte, avec l'intention claire de pouvoir l'interpréter comme une suite de concert.

Une musique dans laquelle on voit une rupture avec l'orchestration précédente indiquant de nouvelles voies sonores dans lesquelles son intérêt pour la nouvelle découverte qui l'avait fasciné se fait déjà entendre: le jazz.

Trente minutes de musique structurée en onze numéros des plus variés dans lesquels on se retrouve à partir de polyphonies, polymétries et constructions motiviques typiques de la musique russe, des formes plus traditionnelles comme la fanfare ou la marche et des stylisations de rythmes comme la valse, le ragtime, le tango et même, dans La March Real, un paso doble espagnol.

Orchestre symphonique

Le site spécialisé dans la prise de vue à 360 degrés, «Panoramum», a réalisé une visite virtuelle, dans ce format, de l'exposition «Images de l'Antiquité».

Dans celui-ci, vous pouvez voir des reconstitutions des villes romaines de Ségovie, Confloenta, Termes et Cauca. C'est une belle occasion de visualiser une partie de l'histoire de notre province, un voyage à travers des documents graphiques produits grâce aux moyens techniques actuels. En plus de visiter l'exposition, de la même manière que ce serait fait en personne, les visiteurs peuvent s'arrêter et lire en détail chacun des panneaux explicatifs qui la composent.

Cette exposition, organisée par la Junta de Castilla y León et la mairie de Coca, était présente dans la ville en janvier dernier, située dans les locaux rattachés au centre de retraite.


De plus, à partir du site Internet `` Panoramum '' (www.panoramum.es), une multitude de visites virtuelles peuvent être effectuées dans la ville de Coca, visitant à la fois l'intérieur et l'extérieur des principaux monuments, ainsi que quelques boutiques et hébergements touristiques . Vous pouvez également profiter de photos et vidéos à 360 degrés des différents événements des festivités municipales.

Numérisation

Source: l'Adelantado de Segovia

Un mois s'est écoulé depuis que le Teatro Juan Bravo de la Diputación a fermé ses portes en raison de l'intensification des restrictions par la Junta de Castilla y León et, en tenant compte des dernières nouvelles, qui indiquent une amélioration de la situation sanitaire de la province et compte tenu également du fait que l'Administration autonome a accepté d'alléger certaines de ces mesures, du Conseil provincial et de la Direction du théâtre, il a été décidé de reprendre l'activité à partir du 5 mars prochain, comme prévu le 26 janvier.

Pour cette raison, la billetterie du Théâtre ouvrira à nouveau à partir de demain, mercredi - à ses heures habituelles de 11h00 à 14h00 et de 18h00 à 21h00 du mercredi au vendredi et de 11h00 à 14h00 : 18 et de 00h20 à 00hXNUMX les samedis et dimanches- pour l'achat de billets et, de la même manière, la plateforme Tickentradas permettra la vente de billets pour toutes les fonctions programmées au mois de mars.

De plus, en raison du retard du couvre-feu à 22h00, le Conseil provincial et la Direction du théâtre, qui pendant ces mois ont travaillé sans relâche - modifiant les horaires et reprogrammant les spectacles - afin de garantir aux spectateurs une culture qui rassemble la variété et la qualité et, en même temps, être sûrs, ils ont une fois de plus changé les horaires pour la commodité du public et des entreprises. «Alors que l’avancée du couvre-feu nous obligeait à programmer les spectacles à des heures inhabituelles et plus compliquées pour ceux qui travaillent ou ont des occupations en milieu d’après-midi, nous avons voulu nous adapter à nouveau à la situation, sachant que notre public est utilisé à les voir Les spectacles pour adultes ne commencent pas avant huit heures de l'après-midi », explique Marco Antonio Costa, directeur de la salle, qui souligne que cela profite également aux entreprises, qui ont plus de temps pour monter leurs spectacles.

De cette façon, le Théâtre rouvrira ses portes le 5 mars à 20h00 avec 'Una noche sin luna', réalisé par Sergio Peris Mencheta et mettant en vedette Juan Diego Botto, et répétera le lendemain avec le même spectacle, qui, situé dans la vie et l'œuvre de Federico García Lorca, a reçu les éloges du public et de la critique. Ce même week-end, le public familial pourra profiter le dimanche de 'Semente, l'homme qui a planté des arbres' puis le 12 'Thaw', le 13 'Piedra', le 14 'Don Quichotte nous sommes tous', le 19 «Curva España», 21 «Ma douleur est…», 26 «Napoleón ou le complexe épique» et enfin, le 27 mars, la société La Sala Danza clôturera le programme du mois avec «Luz».

Tous les spectacles pour adultes commenceront à 20h00, tandis que les représentations de 'Semente, l'homme qui a planté des arbres' et 'Deshielo', destinées aux plus petits, commenceront à 18h00.

Dans tous les cas, tant le Conseil provincial que la Direction du théâtre tiennent à rappeler aux téléspectateurs qu'en raison de la situation sanitaire, la programmation est sujette à d'éventuelles modifications à tout moment, lesquelles, dans tous les cas, seraient régies par les règlements et restrictions établis par d’autres administrations. Tous deux sont à nouveau reconnaissants de la compréhension dont ont fait preuve les spectateurs tout au long de cette année et espèrent que la normalité pourra bientôt atteindre la salle, qui jusque-là continuera à prendre des précautions extrêmes et des mesures de désinfection et à réduire sa capacité.

TJB

source: Diputación de Segovia

Le réseau des centres culturels dépendant de la Junta de Castilla y León a développé 2.181 activités au cours de l'année écoulée, dont 538 ont été reportées à d'autres dates en raison de la pandémie sanitaire du COVID-19 et 76 autres auront lieu cette année. soutenir la continuité de l'activité culturelle dans la Communauté.

Le ministère a adapté et repensé toute l'activité, tant de ses programmes culturels que de celle programmée dans ses centres culturels: archives, bibliothèques, musées provinciaux et régionaux, ainsi que la programmation du Réseau des théâtres et circuits scéniques, ou de la cinémathèque et l'Orchestre Symphonique de Castilla y León.

L'objectif était depuis lors que l'activité atteigne les citoyens par tout moyen `` en ligne '', pas en personne possible et, avec cela, que l'activité des industries culturelles de la Communauté soit le moins affectée que les circonstances de la crise sanitaire mondiale le permettent .

Le large éventail d'activités qui s'y déroulent - congrès, conférences, activités scéniques et musicales, ateliers, présentations, expositions de toutes sortes, clubs de lecture ou projections audiovisuelles de tout type, entre autres - a été affecté et cela a contraint pour reprogrammer certains ou tous.

Au total, 169 de ces activités ont été reprogrammées avec des entités locales. «Les formats 'en ligne' ont permis dans une large mesure qu'il a été possible de poursuivre et de repenser l'activité culturelle, dans ces moments où,

Le ministère a l'intention qu'aucune des activités engagées ne soit arrêtée, les engagements acquis dans le `` Pacte pour la relance économique, l'emploi et la cohésion sociale en Castille et León '' sont respectés, où deux accords ont été conclus pour formaliser l'ensemble de l'exécution du les dépenses programmées pour 2020 dans les activités culturelles de tous types, comme indiqué au point 40 de l'accord.

«Cela garantit l'accès au fonctionnement d'une activité culturelle stable et régulière dans des lieux tels que les musées, les bibliothèques ou les archives, entre autres centres culturels et artistiques de la Communauté», ont-ils précisé du Conseil.

Tant que cette situation de crise sanitaire perdurera, le ministère proposera une grande partie de son activité culturelle `` en ligne '' et, plus précisément, en ce mois de février, avec la fermeture en face-à-face de ses centres, des formats télématiques et audiovisuels de toutes sortes sont dans une large mesure l'accès des citoyens à la culture et la sauvegarde autant que possible de l'activité des industries culturelles et créatives de Castilla y León.

théâtre

Source: Segoviaudaz

La maire Clara Luquero et la conseillère à la culture et au tourisme, Gina Aguiar, ont présenté la campagne de formation + Maj @ s, encadrée dans le plan de réactivation touristique de la mairie pour favoriser la rapidité de la reprise du tourisme en tant que moteur économique local. Le maire a expliqué que les forces de la pandémie pour améliorer le modèle touristique de Ségovie et avec cette initiative, profitant de l'arrêt forcé de l'activité du secteur, les hommes d'affaires et les professionnels du même sont invités à se former dans trois domaines qui sont déjà pertinents: durabilité, nouvelles tendances et réputation en ligne.

L'un des engagements du plan précité, présenté l'année dernière, est de développer des programmes de formation qui augmentent la compétitivité des professionnels du secteur du tourisme. + Maj @ s comprend journées libres et visites guidées.

Les sessions s'ouvriront le jeudi 11 mars avec la conférence «Durabilité, le seul avenir possible», par Patricio Azcárate et Iñaki Gaztelumendi. Le modèle touristique connu jusqu'à présent a pris fin. Le tourisme durable est considéré dans le monde entier comme le seul moyen possible, une opportunité de construire de meilleures villes et destinations. C'est une proposition pour réfléchir à ce qu'est la durabilité, quels sont ses avantages et comment la mettre en œuvre dans les entreprises et les services. Azcárate est responsable de la gestion de l'Institut du Tourisme Responsable et Gaztelumendi est un consultant spécialisé dans les stratégies touristiques.


Le 18 mars, la deuxième journée sera en charge de Ángel García Butragueño et David Mora, qui sous le titre `` Nouvelles tendances touristiques post-Covid-19 '', aborderont les preuves du changement dans la façon de voyager: nouveaux profils de visiteurs , leurs demandes et intérêts et stratégies de réactivation touristique pour les entreprises. Le premier est directeur de la zone Tourisme du cabinet de conseil multinational BRAINTRUS y Mora, coordinateur du Master Tourisme Gastronomique au Centre Culinaire Basque.

Le troisième et dernier jour, le 25 mars, l'expert Rafael González proposera une conférence sur «La gestion de la réputation du tourisme en ligne dans les moments difficiles».

Les visites guidées auront lieu entre le 22 février et le 26 mars, réparties en trois degrés sur la connaissance de la ville: «Ségovie essentielle», «Ségovie encore un pas» et «Ségovie inconnue».

En outre, un programme de formation pour les guides touristiques officiels est en cours d'élaboration, qui aborde des aspects tels que le cinéma, la gastronomie, la sculpture, la littérature, le patrimoine industriel, la durabilité, etc.

"Vision future"
D'autre part, le conseiller a informé El Adelantado que cette zone municipale travaille intensément pour finaliser le projet que le conseil municipal présentera à l'appel pour les plans de durabilité du tourisme dans les destinations que le ministère de l'Industrie devrait ouvrir en mars prochain, Commerce et tourisme par l'intermédiaire du secrétaire d'État au tourisme.

Aguiar explique que, à travers un contrat de moins de 12.100 euros (TVA incluse), le cabinet de conseil Tourism Experts a été engagé en novembre pour préparer la proposition de la ville, en collaboration avec l'entreprise de tourisme municipale et, sans vouloir entrer dans les détails, il ajoute c'est "un projet passionnant qui, à mon avis, est l'un des rares moyens par lesquels le tourisme peut se développer à Ségovie, avec une vision de l'avenir, au-delà du concept de ville patrimoniale.

Cours Ayto

Source: l'Adelantado de Segovia

La pandémie de Covid-19 continue d'empêcher le cours normal des événements dans le monde. La ville vivra, comme tout le pays, sa deuxième année consécutive sans Pâques en tant que telle, c'est pourquoi en 2021 le Conseil des Fraternités a voulu se réinventer en s'adaptant à la réglementation en vigueur. Cela ne laisse pas beaucoup de possibilités et il est impossible qu'il y ait des processions et des événements qui impliquent une surpopulation du public, donc un programme concis et simplifié d'événements soigneusement étudiés a été choisi pour leur célébration.

Hier, mercredi des Cendres, aurait été le jour de la présentation du programme et de l'affiche de la Semaine Sainte de Cuellarana 2021, mais même l'acte liturgique a dû être réduit. Le couvent de Santa Clara, celui de La Concepción et l'église de San Miguel ont accueilli l'événement mais réduit à une capacité de 25 personnes. Le Sanctuaire d'El Henar a diffusé la célébration sur sa chaîne YouTube et a ainsi partagé le début du Carême avec tous les fidèles.

C'était le pistolet de départ de cette Pâques inhabituelle, mais il aura une affiche et sera présenté plus tard. Il n'y aura qu'un seul discours de Carême cette année. Normalement, il y en a deux ou trois qui dominent le début de la Semaine Sainte, mais un seul aura lieu le samedi 20 mars à 18.00hXNUMX. Huit jours plus tard et comme le début de la Semaine Sainte, un bref dimanche des Rameaux sera célébré: l'Eucharistie sera normale, avec sa capacité réduite dans le temple, sans distribution de bouquets ni procession; les fidèles qui le souhaitent pourront venir avec leur bouquet maison.

 
L'acte central qui dénotera qu'ils sont des dates désignées est l'exposition des pas des différentes confréries dans leur siège: San Miguel, San Esteban et San Andrés accueilleront les étapes comme les années précédentes ils l'ont fait avant leurs sorties respectives en procession .

Cette année, ils ne le seront pas, mais le public pourra en profiter. Les temples ne peuvent accueillir que 25 personnes pour un maximum de 15 minutes. Les images auront des affiches explicatives et l'histoire de chaque confrérie. Les images, objet de dévotion des fidèles, seront placées comme un symbole de la célébration.

Le Chemin de Croix aura lieu le Vendredi Saint à 10.00h19.00 dans le temple de San Miguel; Le jeudi saint et le vendredi saint auront les saints offices habituels. Le samedi, la veillée pascale aurait lieu la nuit, mais il est tôt à 10.00h11.00 dans les deux couvents et dans l'église de San Miguel. Pour conclure avec le dimanche de Pâques, des eucharisties ont été organisées à 11.30 heures, XNUMX heures et XNUMX heures XNUMX, comme elles l'ont annoncé lors de la dernière réunion du Conseil des Fraternités.

Diffusions en streaming
La paroisse de Cuéllar veut porter les événements à l'ensemble du public et pour cela elle s'adapte aux nouvelles technologies. Comme dans le sanctuaire d'El Henar, ils veulent diffuser en direct, mais ils ont besoin d'au moins 1.000 abonnés sur YouTube, ils invitent donc tout le monde à s'abonner et à diffuser leurs messages sans contact direct.

Semaine Sainte Cuellar

Source: l'Adelantado de Segovia

Le Festival de ballons accessibles de Ségovie fête ses quatre ans avec l'annonce d'un concours de conception d'affiches qui a précisément l'accessibilité et les ballons comme fil conducteur. Le prix sera un week-end à Ségovie pour deux personnes avec style, avec des activités, un hébergement et une cuisine de première classe.

Sept affiches ont été conçues pour le premier anniversaire qui annonçait cette date sur les réseaux sociaux. Cette idée a motivé une exposition virtuelle et la proposition d'un concours de design basé sur le thème de l'accessibilité et des ballons. Le concours est ouvert aux professionnels du design et aux amateurs.

Les affiches présentées serviront à compléter cette exposition virtuelle et à promouvoir Ségovie en tant que destination touristique. Le concours a encore un an avec la collaboration de Turismo de Segovia, Prodestur et de plusieurs entreprises privées qui fournissent les prix pour l'affiche gagnante. Le concours de design, organisé par les entreprises sponsors et l'exploitant du ballon, restera ouvert jusqu'au 16 mars. Les bases peuvent être consultées sur leurs pages web.

IMG 2986

Source: Nord de Castilla Segovia

Le conseil municipal de Cantalejo a organisé le concours de nouvelles et d'histoires «Ciudad de Cantalejo» sous le slogan «Laissez votre imagination voler».

La conseillère à la culture, Marisa Gimeno Cortés, a présenté le concours, un événement culturel "profondément enraciné" dans la ville de briquera qui célèbre cette année 15 éditions.
Sous le slogan «Laissez votre imagination voler», la période de participation a été ouverte au cours de laquelle des personnes à partir de huit ans peuvent présenter leur travail. Ils seront répartis par âge en cinq catégories et devront soumettre leurs œuvres originales et non publiées sous un pseudonyme. Chaque candidat peut participer avec une seule œuvre.

La date limite pour participer se terminera le mercredi 31 mars, jour où le jury entrera en jeu, qui sera composé de trois personnes liées au monde de l'éducation, de la littérature et des sciences sociales.


Le jugement, qui sera définitif et reposera sur la qualité artistique des œuvres, leur créativité et leur innovation, sera publié le 23 avril, à l'occasion de la Journée du livre.

Les bases sont publiées à la fois sur le tableau d'affichage du siège électronique de la mairie et sur la page www.cantalejo.es.

Le Département de la Culture de la Ville de Cantalejo a encouragé à participer à ce concours avec tant de voyages et qui montre le goût pour la lecture et l'écriture de la ville natale du journaliste et poète José Rodao.

Hôtel de ville de Cantalejo

Source: l'Adelantado de Segovia

Le Groupe des villes du patrimoine mondial d'Espagne a tenu la réunion de la première Commission pour l'éducation, la culture et les sports, présidée par le maire de San Cristóbal de La Laguna, Luis Yeray Gutiérrez, qui a souligné que «l'année dernière, nous avons déjà démontré que cela Group est le porte-étendard de la culture sûre et en 2021 nous continuerons à organiser des événements majeurs, tels que `` The Heritage Night '' ou la continuité du cycle de musique de chambre, qui atteindra cette année sa huitième édition offrant des concerts gratuits de haut niveau dans les espaces patrimoniaux ». Cette année, une nouvelle étape sera franchie avec la création d'une plate-forme nationale pour les arts du spectacle et artistiques dans les 15 villes du patrimoine mondial qui complète l'offre du festival Scène du patrimoine.

Luis Yeray Gutiérrez a annoncé que «La Nuit du patrimoine célébrera sa troisième édition simultanément dans les 15 villes du patrimoine mondial au mois de septembre, avec un programme qui augmentera la qualité de sa programmation dans des espaces monumentaux et qui plongera également dans les racines , tradition et culture de nos villes. En outre, cette édition accueillera de grandes figures de la danse au Festival Scène Patrimoine et renforcera sa projection internationale avec l'aide de l'Unesco, qui a débuté l'année dernière. Cette année, nous aurons de nouveaux partenaires internationaux ».

Les conseillers pour la culture, par Segovia Gina Aguiar, et les techniciens des 15 villes ont déjà reçu les premières avancées en programmation, dans un

Rencontre télématique à laquelle a participé le directeur du Festival Scène Patrimoine, Lorenzo Papagallo. Luis Yeray Gutiérrez a souligné que «l'engagement en faveur d'une culture sûre doit continuer à être l'une des caractéristiques du Groupe des villes du patrimoine. Nous avons une immense richesse culturelle qui se manifeste d'une manière particulière dans chacune des 15 villes et de manière générale dans le programme d'action commun que nous avons abordé à la Commission, tant dans la programmation d'une nouvelle édition de la Nuit du patrimoine, ainsi que le cycle de musique de chambre ou la promotion d'une plate-forme nationale pour la danse dans les villes du patrimoine ».

La Commission a approuvé la tenue du VIII cycle de musique de chambre à l'automne, en particulier entre les mois d'octobre et de décembre, en collaboration avec l'École de musique Reina Sofía. Le directeur de l'école, Juan Mendoza, a également pris part à la réunion, qui a indiqué que ce cycle fera partie des célébrations du 30e anniversaire de l'école.

Parmi les grands défis de cette Commission figure également l'organisation du Forum "Villes du patrimoine mondial, villes à culture sûre" qui se tiendra au premier semestre de cette année à Alcalá de Henares. Comme le rappelle Luis Yeray Gutiérrez, «il se concentrera sur le débat et l'analyse de l'organisation d'événements culturels de premier ordre (arts du spectacle, littérature, arts plastiques) et de la nouvelle réalité post-Covid. Dans ce Forum, les bonnes pratiques, le développement de protocoles pour les nouveaux formats post-Covid19, seront analysés avec la présence de prestigieux responsables culturels, nationaux et internationaux, et de représentants du ministère de la Culture et des Sports. Ce Forum sera organisé au premier semestre 2021, lorsque les mesures de sécurité le conseilleront, à Alcalá de Henares ».

Un autre projet majeur de cette année est la nouvelle édition du programme 'Heritage Classroom', qui a reçu un nouvel élan en 2020 en incorporant de nouvelles fonctionnalités pour augmenter la participation des écoles et promouvoir des projets au format numérique, qui doivent être présentés avant mars 31, 2021. Le président a rappelé que la commission Education, Culture et Sports du Groupe sélectionnera un seul vainqueur absolu national parmi les vainqueurs locaux des 15 villes. La décision sera rendue publique avant le 23 avril 2021.

Luis Yeray Gutiérrez, à l'unanimité des conseillers et techniciens des 15 villes, a regretté l'annulation du circuit automobile dans les villes du patrimoine mondial en 2021 en raison de la pandémie. L'organisateur du Circuit, Daniel Gutiérrez, a participé à la rencontre, et a expliqué l'impossibilité d'organiser les tests dans les circonstances actuelles provoquées par le COVID-19. Il est annulé pour des raisons de responsabilité et de sécurité, mais les travaux commencent vers 2022 pour qu'il soit célébré avec toutes les garanties et soit un succès.

Le Groupe des villes du patrimoine mondial d'Espagne est une association à but non lucratif créée en 1993 dont l'objectif est d'agir conjointement dans la défense du patrimoine culturel et la promotion touristique des villes qui le composent: Alcalá de Henares, Ávila, Baeza, Cáceres, Cordoue, Cuenca, Ibiza / Eivissa, Mérida, Salamanque, San Cristóbal de la Laguna, Saint-Jacques-de-Compostelle, Ségovie, Tarragone, Tolède et Úbeda.

Villes du patrimoine

Source: Le jour de Ségovie

Il semble que cette année les carnavals seront comme ça: à la maison et sur les réseaux sociaux. Les habitants de Palazuelos de Eresma ont organisé un concours de costumes virtuels pour ces carnavals. Il s'agit de tirer les malles des costumes, des tissus, des fausses barbes et des costumes pour passer un après-midi ludique en famille à recréer un tableau célèbre, un film, un super-héros, de l'attention, intégrés uniquement par le noyau familial (unité de coexistence). Prenez une photo et envoyez-la à voisinspalazuelosderesma @ gmail avant Vendredi 12 février. Tout au long du week-end suivant, les photos seront téléchargées et des prix seront décernés pour les catégories enfants, adultes et animaux de compagnie. Celui qui obtient le plus de likes dans les réseaux gagne.

Carnaval de Palazuelos

Source: Aqueduct2

La Direction de la Culture de la Mairie de Cuéllar entend, tout au long de cette année, compléter la programmation destinée au cinéma plus conventionnel ou commercial, en apportant à la commune des propositions d'autres types de filmographie, couvrant d'autres formats et intérêts, tels que des questions scientifiques , interculturel ou cinéma en version originale.

Sous cette prémisse, la ville devient cette année le nouveau siège virtuel de la trentième édition de la Biennale Internationale du Cinéma Scientifique (BICC), qui offre la possibilité aux habitants de la commune et de sa région de profiter des œuvres finalistes de ce concours à travers une salle virtuelle mise en place par la Mairie de Cuéllar. Les visites peuvent être effectuées tout au long du mois de février, sur demande d'un code d'accès, qui peut être demandé via un formulaire hébergé sur le site Internet du Consistoire.

La Biennale internationale du film scientifique a été créée en 1977 comme l'un des premiers festivals consacrés à l'audiovisuel généré par et pour la science en Espagne et en Europe. Avec 29 éditions réalisées, le BICC est devenu la vitrine internationale du cinéma scientifique, avec son siège en Espagne, parmi lesquels se trouvent désormais Cuéllar, Moscou, le Mexique, l'Argentine et l'Équateur.

A cette occasion, à travers la salle virtuelle de la Mairie de Cuéllar, vous pourrez profiter de 35 œuvres audiovisuelles finalistes parmi plus de 180 participants. Ils concourent pour différents prix dans les catégories de la recherche, du développement et de l'innovation scientifique; ressources didactiques pour la formation et l'éducation scientifiques; culture audiovisuelle scientifique pour les enfants et les jeunes; et diffusion scientifique et technologique ...

En parallèle, pendant la biennale, des événements académiques et audiovisuels sont organisés, tels que des expositions, des reconnaissances, des cours, des expositions, des conférences et des tables rondes pour débattre sur différents thèmes scientifiques de la connaissance et de la culture universelles.

L'espace Culture espère que dans un proche avenir, il sera possible d'atteindre tout le public intéressé, également en personne, mais étant donné les limites de capacité existantes pour le moment, la proposition est que ceux qui veulent pouvoir profiter de cette proposition de chez eux , à travers lequel parle le cinéma scientifique le plus récent et le plus innovant, une alternative de loisir et d'apprentissage avec laquelle on essaie de contribuer à faire face de la meilleure façon possible à la situation d'urgence sanitaire.

Expositions
Ceux qui préfèrent profiter de la culture en personne, de ce samedi au 16 février, deux expositions ont été programmées qui peuvent être visitées dans différents espaces municipaux, toujours avec les mesures d'hygiène et sanitaires pertinentes et avec une capacité limitée et des horaires réduits.

En premier lieu, la salle d'exposition de l'Espacio Tenerías accueille `` Francia, un regard illustré '', dans lequel 26 illustrateurs d'importance nationale et internationale rendent hommage à la littérature française, illustrant certains des classiques de la littérature jeunesse gauloise du pays. Des personnages tels que Le Petit Chaperon Rouge, Le Chat Botté, La Belle au Bois Dormant, Cendrillon, Le Petit Prince ou Les Trois Mousquetaires peuvent être vus dans cette exposition représentée par des auteurs comme la française Rébecca Dautremer, considérée comme l'illustratrice la plus influente d'Europe en ces moments . Avec elle, les prix nationaux d'illustration Emilio Urberuaga et Jesús Gabán participent également.

L'exposition peut être visitée du mercredi au dimanche, de 17h30 à 20h00, aux mêmes heures que vous pourrez profiter dans la salle Alfonsa de la Torre de l'exposition 'Paisajes del Duero', une œuvre collective de photographes Félix Navarro et son fils Rafael Navarro, composés d'images négatives numériques et analogiques haute résolution réparties sur des peintures murales. Dans ce document, les Paysages du Duero essaient de parler au spectateur de la véritable identité de son peuple, de son histoire, de ce qui est le nôtre, de ce qui est proche et familier, l'essence de l'esprit hispano-portugais, pour apporter un terrain construit pas à pas. à travers l'histoire et la légende; et ses villages, véritable trésor rural. Les photographies sont accompagnées de textes sélectionnés des journalistes Celedonio Pérez et Juanma de Sáa et de vers des poètes Claudio Rodríguez et Gerardo Diego.

Félix Navarro a collaboré avec différents médias comme une caméra de télévision en Castille et León, ainsi que d'être correspondant graphique à Zamora pour certains journaux. De son côté, Rafael Navarro, qui a étudié réalisateur et producteur de cinéma et de télévision, a une société de production.

Cette exposition fait partie du programme itinérant Alacarta Expositions promu par le ministère régional de la Culture et du Tourisme pour récupérer et diffuser le patrimoine photographique castillan et léonais, promouvoir les arts visuels, soutenir les centres d'exposition et encourager le développement des zones rurales.

Expo Cuéllar

Source: Nord de Castilla Segovia

La Mairie de Cuéllar va fêter cette année un Carnaval atypique qui sera 100% virtuel, il n'y aura pas de défilés ni de concours comme les précédentes occasions, dans un rendez-vous qui avait ses dates du 11 au 17 février.

Le concours pour enfants qui avait lieu le dimanche du carnaval se déplace dans les centres éducatifs, écoles et crèches. Ce ne sera pas un concours, donc tous les centres auront un cadeau pour leurs bibliothèques, en plus d'un cadeau qui sera offert à tous les enfants des centres. Les garçons et les filles de 0 ans à 11/12 ans peuvent y participer. Ils le feront en envoyant leurs photos qui seront publiées sur les réseaux sociaux.

Le concours pour adultes qui a eu lieu le samedi du carnaval sera également virtuel. Dans celui-ci, des groupes jusqu'à 4 personnes peuvent être présentés, à partir de 12 ans, toujours dans le respect des mesures sanitaires. Ils devront s'inscrire dans la salle Alfonsa de la Torre du mercredi au dimanche de 17.30h20 à XNUMXhXNUMX ou en téléchargeant l'inscription sur la page de la mairie et l'envoyer complété avec la vidéo de la chorégraphie costumée avec un durée maximale d'une minute et la photo au mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs. Vous devez activer Javascript pour la voir. du 3 février au 11 février.

Les prix seront:

1er prix 200 €, 2ème prix 150 € et 3ème prix 100 € (tous à dépenser jusqu'au 31/12/2021 dans les établissements de Cuéllar)

Enfin, le conseil municipal précise que "le dimanche du carnaval est la Saint-Valentin et nous ne voulons oublier personne, nous vous proposons donc de la mairie de vous inscrire et de nous envoyer une vidéo avec une chorégraphie d'une durée maximale de 1 minute et une photographie au courrier de la salle Alfonsa de la Torre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs. Vous devez activer Javascript pour la voir. déguisé avec le thème de la Saint-Valentin (exemple: Roméo et Juliette, Astérix et Obélix ……) ".

Le prix sera un dîner d'une valeur de 120 € à dépenser avant le 31/12/2021 dans un restaurant de Cuéllar.

Les bases peuvent être consultées sur le site internet du conseil.

Carnaval de Cuellar

Source: Le jour de Ségovie

Les organisateurs du concours national de groupe «El bandazo Fogorokero» ont annoncé les noms des dix groupes qui ont passé toutes les phases jusqu'à présent. Ces groupes se produiront à Ayllón, Riaza, Boceguillas, Cerezo de Abajo, Santo Tomé del Puerto, Sepúlveda, Campo de San Pedro, La Matilla, Maderuelo et Grajera.

Le concours comptait 70 groupes inscrits, dont 20 sélectionnés, qui ont participé à la phase numérique au cours du mois de janvier, au cours de laquelle ils ont défendu leurs propositions par le biais de clips vidéo. Les dix finalistes sont: Oktopussy, Bicho Pal Monte, Bisonte, Transmission N, ECHO, Entretiempo, Noprocede, American Ghost, Maraña et Akeroa.

La phase physique aura lieu en mai et juin, avec dix concerts dans les villes.
Un nouveau tour de scrutin aura lieu, dont résulteront les deux groupes gagnants. Tous deux recevront un prix financier et se produiront au festival Fogo Rock 2021.

Fogorock

Source: l'Adelantado de Segovia

Nous vous informons que, comme la situation est dans la province de Ségovie, nous pensons que la décision la plus responsable de notre part est de reporter temporairement tous les spectacles de l'Enclave multiculturelle. Par conséquent, notre programmation est reportée au mois de mai. Nous vous informerons des nouvelles dates via ce canal. Nous espérons que nous pourrons bientôt profiter d'un #SafeCulture dans notre région. Et, s'il vous plaît, prenez bien soin de vous, prenez soin de vous et qu'ils prennent soin de vous.

En_Claveo.jpg

Dimanche prochain, le 31 janvier à 10.30h6, nous ferons l'itinéraire de randonnée guidée vers Acebal de Prádena. Nous connaîtrons la forêt d'Acebos et ses magnifiques environs, pleins de beaux chênes et de Sabinas. 674 personnes maximum. Réservez en appelant le 146 726 XNUMX. Nous vous attendons!

- Office du tourisme de Prádena. 674 14 67 26

acebal.jpg

Dimanches du patrimoine 2021, de Turismo de Segovia, est composé de 12 visites qui montrent des thèmes et des aspects moins connus de Ségovie, dirigées par un guide spécialisé.

Janvier 24: Visite de la maison de Joaquín María de Castellarnau, avec Javier Giráldez.
21 pour Février: L'architecte Alberto García Gil sera le guide de la promenade «De l'Azoguejo à la Plaza: le salon des Ségoviens».
14 mars: La Maison du XVe siècle sera le protagoniste du dialogue entre Aurora de la Puente et Ángel Serrano, qui aura la journaliste Angélica Tanarro comme modératrice.
11 Avril: Mercedes Sanz de Andrés, historienne et spécialiste de l'art sacré, guidera les participants à travers les Altos de la Piedad.
Mai 16: Route à la découverte des surprenants oiseaux de la ville de Ségovie, guidée par le biologiste, enseignant et grand connaisseur des oiseaux de Ségovie et de la Sierra de Guadarrama, membre du GeoBiosphere Forum, Abel Herrero, et par le physicien de profession et naturaliste de vocation, Président du GeoBiosfera Forum, Francisco Javier Sáez Frayssinet.
6 Juin: María Pía Senent Díez, directrice des Archives historiques provinciales de Ségovie, sera la guide à travers les installations de ce centre.
11 juillet: L'architecte Alberto García Gil propose cette fois la visite «Promenade à travers la Canonjía et ses inconnues», à travers l'enceinte médiévale dont l'origine puissante et suggestive a fait disparaître les messages qui persistent sous les vieux plâtres.
8 août: Taller Vetraria Muñoz de Pablos, dont le fondateur, Carlos Muñoz de Pablos, et ses fils Pablo et Alfonso Muñoz Ruiz font partie de l'équipe de l'atelier.
Septembre 12: La troisième visite thématique sur les édifices religieux disparus aura lieu, guidée une fois de plus par le diplômé en géographie et histoire et assistante aux archives des archives municipales de Ségovie, Isabel Álvarez González, et par l'historien et chercheur Alberto Herreras Díez.
10 Octobre: Visite du barrage de l'Aqueduc, cette fois guidée par le biologiste David Martín, à l'occasion de la célébration de la Journée de l'Aqueduc qui aura lieu un jour plus tard, le 11 octobre, coïncidant avec la date de sa déclaration en tant que National Historic-Artistic Monument par ordre royal.le 11 octobre 1884.
Novembre 21: Le docteur en sciences de l'information et président de l'Association ségovienne de numismatique et de collection, Francisco Javier García Herrero, fera un itinéraire à travers les traces de la monnaie et sa production dans la ville de Ségovie.
5 décembre: Les dimanches du patrimoine 2021 se terminent par la visite guidée du patrimoine mondial, qui abordera les raisons pour lesquelles l'UNESCO a inscrit Ségovie sur la liste du patrimoine mondial, avec une agréable promenade dans le centre historique de la ville. A cette occasion accompagné d'un guide touristique de Ségovie agréé comme guide officiel de Ségovie.


JEU

Comme les années précédentes, Heritage Sundays 2021 propose également un jeu. Celui qui devine sur quelle façade se trouve la fenêtre de l'image du programme entrera dans le tirage au sort pour une place pour l'une des visites. Les réponses peuvent être apportées au centre d'accueil des visiteurs du 1er au 7 mars.


ANNEXE

Les visites débuteront à 10.30h14, à l'exception de la table de discussion du 12.00 mars, qui aura lieu à 10.30h12.30 à la Casa de la Lectura-Bibliothèque municipale, et la visite des Archives historiques provinciales qui auront en plus du laissez-passer de XNUMXhXNUMX. un autre à XNUMXhXNUMX.
Le point de rendez-vous pour le reste des visites sera communiqué au moment de l'inscription.


BILLETS

Les visites sont payantes de 10 euros, à l'exception du colloque-causerie du 14 mars et des visites aux Archives historiques provinciales, qui sont gratuites.
* La vente ou l'inscription préalable aux activités gratuites débutera le 1er du mois au cours duquel les activités auront lieu.
Les billets pour les dimanches du patrimoine 2021 peuvent être achetés et réservés au Centre d'accueil des visiteurs.


Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre calendrier des événements.

L'Association Palladio Arte présente la XIII édition des «Samedis au théâtre», qui propose au total sept dates pour les enfants.

Le programme des «samedis au théâtre» se déroulera jusqu'au 27 mars à la Sala Teatro Paladio (Calle Camino la Piedad).
 
 
programmation
Samedi 16 janvier. Xocolat, Théâtre Paraíso.
 
Samedi 23 janvier. Des tailleurs, du papier toilette.
 
Samedi 13 février. Le meilleur cadeau, Elia Tralará.
 
Samedi 27 février. Une journée avec le grand-père, Triguiñuelas.
 
Samedi 6 mars. Le cirque Pappet, théâtre Aluda.
 
Samedi 20 mars Cendrillon. Teatro El Andamio.
 
Samedi 27 mars. Un petit morceau de Luna, A La Sombrita.
 
 
 
Les spectacles, organisés en collaboration avec la Mairie de Ségovie et la Fondation Caja Rural, commenceront à 18h00 et les billets peuvent être achetés via la plateforme giglon.com
 
Los_Satados_al_Teatro-min.jpg

Ateliers, expositions, cinéma et sessions pédagogiques remplissent le calendrier des activités que le centre culturel renouvelle du lundi au samedi.

Palais Quintanar ainsi que tous les centres culturels gérés ou rattachés au Ministère de la culture et du tourisme oa la Fondation Siglo pour le tourisme et les arts en Castille et Léon, a fermé ses portes pour enrayer la propagation du coronavirus, mais il continue d'avoir accès à ses salles et à ses activités via des canaux en ligne et des profils sur les réseaux sociaux.

Le centre d'innovation et de développement du design et de la culture Quintanar Palace maintient et intensifie un programme varié d'activités hebdomadaires pour enfants et adultes qui peuvent être suivis confortablement depuis la maison tout en profitant de l'art et du design.

Une fois l'activité en face à face suspendue vendredi dernier sur ordre du Rencontre Castilla et Leon, compte tenu de la situation épidémiologique critique que le Communauté, l'équipe de Palais Quintanar qui mène Gianni Ferraro renforce la diffusion de sa programmation en ligne, renouvelle le contenu et dans les prochains jours donnera une plus grande présence à des sections telles que «Pinces».

Les premiers articles de «Pincées» Ils ont été très bien accueillis, donc en février, il aura son propre jour dans notre calendrier hebdomadaire, selon des sources de Palais Quintanar. Cette section contient une collection de ressources au format vidéo pour profiter et apprendre à observer, réfléchir et expérimenter avec l'art. Ce sont des articles issus du site Palacioquintanar.com et des réseaux sociaux pour former le regard devant les œuvres d'art et s'initier à l'architecture.

La semaine commence par 'Nous avons dit hier', une visite des expositions qui ont eu lieu dans le Palais dans ses neuf années d'expérience. Ce sont des visites virtuelles, préparées avec du matériel des archives photographiques et des vidéos du centre. Les mardis sont dédiés au monde du design, donnant de la visibilité aux colonnes de différentes références telles que: Joan Costa, Emilio Gil, David Barro, Eugenio Vega, Teresa Jular et Luis Montero.

Des ateliers animés par l'éducateur sont proposés aux familles tous les jeudis Gaël Zamora afin qu'ils puissent les développer depuis chez eux. Grâce aux réseaux sociaux et au site Web, des instructions sont données sur la façon de le faire à l'aide d'images. Jeudi et vendredi sont les jours consacrés à 'L'actualité du Quintanar Palace'. Les artistes et artisans qui participent à l'exposition collective passent par cette section «Identités», présent dans les salles du parc des expositions.

Le samedi est le jour du cinéma. Les cycles et films de Cinéma Forum Quintanar ils changent constamment. Le 30, il sera possible de voir, avec information préalable, 'Nebraska' (2013) dans le cycle 'Le rêve américain'.

 

palais-quintanar-web.jpg

 

source: L'Adelantado de Segovia

La zone Tourisme de la Mairie de Ségovie a avancé la programmation de la XII édition du cycle de visites `` Dimanches du patrimoine '' qui, comme les précédents, cherche à `` découvrir '' le patrimoine culturel et naturel de la ville moins connu ou semi-caché pour la population générale. Par ailleurs, une autre de ses attractions est encore la sélection des guides ou chauffeurs des douze activités programmées un dimanche de chaque mois de cette année 2020.

Le programme commence dimanche prochain, le 24, avec une visite à la maison de Joaquín María de Castellarnau avec Javier Giráldez, un parent de Castellarnau, comme guide à travers cette propriété qui appartenait à l'éminent ingénieur forestier, né à Tarragone en 1848, arrivé à Ségovie en 1871 et y mourut en 1943.

Castellarnau a occupé le poste d'ingénieur de la Commission du service Pinar de Valsaín et, en 1913, il a été nommé président du Corps des ingénieurs forestiers; En 1934, la Royal Academy of Sciences lui décerne sa plus haute distinction, la médaille Echegaray.
Ses intérêts scientifiques étaient très larges, son activité s'étendait à la microbiologie, la photographie microscopique, la botanique, la zoologie, l'ornithologie ou l'astronomie.

La maison de Castellarnau est située dans la rue Martínez Campos, dans la zone fortifiée de Ségovie. Dans le jardin de la parcelle, celui du Cedro de Castellarnau, grand cèdre du Liban, est remarquable tant par son âge que par sa taille et sa situation.

L'architecte Alberto García Gil sera la vedette en février de la promenade `` De l'Azoguejo à la Plaza: le salon des Ségovie '', une visite historique, peut-être nostalgique, de la Calle Real de Segovia en tant que lieu de rencontre et de gestion de ses habitants .

Au lieu d'une visite, en mars il y aura un dialogue sur la Maison du XVe siècle entre Aurora de la Puente et Ángel Serrano, avec la journaliste Angélica Tanarro comme modératrice. L'historienne et spécialiste de l'art sacré Mercedes Sanz, l'un des dimanches du patrimoine régulier et toujours avec des propositions intéressantes, guidera en avril à travers les Altos de la Piedad, tandis qu'en mai le cycle sera dédié aux oiseaux de la ville de La main d'Abel Herrero (biologiste et professeur) et Francisco Javier Sáez Frayssinet (physicien de profession et naturaliste de vocation), tous deux membres du GeoBiosphere Forum, qui préside le second.

María Pía Senent Díez, directrice des Archives historiques provinciales de Ségovie depuis 2014, sera l'hôte en juin des installations de ce centre situé rue Capuchinos Alta, un bâtiment qui abritait deux maisons, peut-être du XVIe siècle, que le chevalier d'Alcántara Juan de Ortega Lara y Angulo converti, à partir de 1702, en une seule maison plus grande.

Alberto García Gil répète en juillet mais dans la Canonjía, considérée comme un exemple unique d'architecture civile romane. Le prestigieux architecte parlera de ce vieux quartier des chanoines de la cathédrale et de ses inconnues.

L'Atelier Vetraria Muñoz de Pablos ouvrira ses portes aux amoureux des dimanches du patrimoine en août, par la main des deux générations d'artistes de cette famille ségovienne.

Pour la troisième année consécutive, la visite thématique sur les édifices religieux disparus avec Isabel Álvarez González et Alberto Herreras aura lieu en septembre.

Le dernier trimestre recèle encore des propositions intéressantes: visite du barrage de l'Aqueduc en octobre, visite du passé important de la fabrication de pièces de monnaie dans la ville, par le président de l'Association numismatique de Ségovie, Francisco Javier García Herrero, en novembre , et, pour clôturer, en décembre, une visite de rappel des raisons pour lesquelles Ségovie a été déclarée site du patrimoine mondial par l'Unesco.

concours
Comme les années précédentes, Domingos de Patrimonio propose un jeu: celui qui devine sur quelle façade se trouve la fenêtre de l'image qui apparaît dans le programme (celle de la photo du haut) entrera dans la tombola pour un carré pour l'une des visites . Réponses, dans le CRV du 1er au 7 mars.

Le programme
24 janvier. Maison de Joaquín Mª de Castellarnau.
21 février. De l'Azoguejo à la Plaza.
14 mars. La maison du XVe siècle.
11 avril. Altos de la Piedad.
16 mai. Route des oiseaux de la ville de Ségovie.
6 juin. Archives historiques provinciales.
11 juillet. Promenez-vous dans la Canonjía et ses inconnues.
8 août. Atelier Vetraría Muñoz de Pablos.
12 septembre. Bâtiments religieux disparus.
10 octobre. Barrage de l'aqueduc.
21 novembre. Traces de la monnaie et de sa production dans la ville de Ségovie.
5 décembre. Patrimoine de l'humanité.
INFORMATION: Centre d'accueil des visiteurs et www.turismodesegovia.com

Dimanches du patrimoine

Source: l'Adelantado de Segovia

La ville de Cuéllar fera partie cette année du réseau du circuit panoramique de Castilla y León. Cela a été déclaré cette semaine par le député à la Culture, José María Bravo, dans une annonce reçue avec satisfaction par le Département du Tourisme, de la Culture et du Patrimoine de la Mairie de Cuéllar, qui valorise positivement l'incorporation de la salle culturelle Alfonsa de la Torre dans ledit programme , un système de collaboration entre administrations "qui nous facilitera la réalisation de la programmation annuelle des arts du spectacle et des spectacles musicaux".

La zone Culture a indiqué par une déclaration que l'incorporation de la ville "nous rend particulièrement excités", compte tenu du fait qu'elle avait été demandée à plusieurs reprises et qu'il n'avait pas été possible d'accéder au réseau jusqu'à présent en raison des limites de les infrastructures culturelles de la commune.

De même, ils espéraient que la mesure prise dans cet appel par la Junta de Castilla y León, ouvrir le programme à d'autres espaces scéniques plus petits «n'est pas quelque chose de ponctuel et nous permet de continuer à opter pour amener des groupes de meilleure qualité dans la ville et le maintien d'un programme culturel qui enrichit la vie dans la ville, et la rend même plus attrayante pour les touristes.

L'incorporation de la ville est due à une nouvelle réglementation, qui avait des innovations concernant l'intégration de nouvelles entités et espaces, ainsi que l'élimination des obstacles administratifs pour faciliter l'extension du programme. La nouvelle modification vise à se conformer à certains des objectifs du ministère, parmi lesquels assurer l'accès à la culture pour tous les citoyens et d'une manière très spéciale pour garantir que ceux qui résident dans les zones rurales de Castilla y León peut exercer ce droit dans des conditions égales.

Parmi les objectifs de Culture est également d'assurer la qualité de la programmation et de favoriser l'accès de tous les citoyens aux créations culturelles des professionnels des arts du spectacle et la promotion du secteur en Castille et León. Ainsi, la nouvelle réglementation des Circuits Scéniques intègre de nouveaux mécanismes garantissant la qualité de la programmation par les professionnels des arts du spectacle et intègre également des innovations pour étendre le système de collaboration et rendre sa gestion plus efficace.

Équilibre
En plus de montrer leur satisfaction à rejoindre le réseau, l'espace culturel de Cuéllar a tenu à remercier son soutien aux voisins plus âgés et plus jeunes qui ont participé aux événements culturels qui ont eu lieu dans un "Noël difficile et étrange", En plus de les féliciter pour leur respect des normes établies et pour l'illusion que les petits ont montrée dans l'arrivée du Père Noël et des Rois Mages dans la ville.

Bien qu'ils soulignent qu'ils auraient aimé faire «beaucoup plus» comme défilé, ils soulignent que tous les règlements mis en œuvre par le Conseil de la santé ont été suivis et adaptés aux circonstances pour éviter la formation d'agglomérations en voies publiques.

Ils soulignent également que, le cas échéant, c'est le gouvernement local lui-même, compte tenu de ses compétences, qui a institué des mesures de nature plus restrictive, "afin de favoriser le maintien des environnements les plus sains possible, en vue de cette situation d'urgence qui nous concerne tous ».

Ils ont exprimé leur gratitude aux écoles, qui ont donné leurs installations pour pouvoir établir des enclos délimités avec différentes entrées et sorties pour le public, aux Ampas et au personnel de la Culture pour leur "travail inlassable", ainsi qu'à tous les Cuellaranos "pour continuer à fréquenter à la culture et au maintien de l'intérêt », en plus de s'appuyer sur les protocoles d'hygiène stricts des espaces établis par la Mairie depuis le début de la pandémie et pour se conformer de manière responsable aux réglementations établies dans les locaux de la commune. Même ainsi, ils demandent aux voisins de ne pas baisser la garde pour continuer à profiter de la culture.

Projections de films
Une culture qui revient la semaine prochaine, du 21 au 24 janvier, avec un cycle de cinéma brésilien, qui est lancé grâce à la collaboration du ministère de la Culture et du Tourisme de la Junta de Castilla y León et de son projet 'Autres regarde, la même langue ». Avec cette proposition de film dans sa version originale avec sous-titres, la Direction générale des politiques culturelles de la Junta de Castilla y León et les ambassades et instituts culturels, révèlent une gamme restreinte mais importante de thèmes et d'histoires représentatives du moment cinématographique de chaque pays, en collaboration avec la diffusion d'un cinéma de qualité parfois difficile d'accès pour les citoyens, favorisant le goût du cinéma d'auteur.

Au cours de la semaine, quatre films seront projetés dans la salle Alfonsa de la Torre, dans la version originale sous-titrée du cinéma brésilien, accessible sur réservation, avec entrée gratuite jusqu'à pleine capacité. Vous pouvez également visiter l'exposition des artistes plasticiens de Cuéllar 'Puntos de Artista', dans la salle Tenerías jusqu'au 31 janvier prochain.

alfonsadelatorre mr

Source: Nord de Castilla Segovia

Au sein du réseau de sentiers du parc national de la Sierra de Guadarrama, l'Organisation autonome des parcs nationaux a sélectionné des itinéraires représentatifs de cet espace naturel, à différents endroits, variés dans leur longueur, la durée du parcours et le degré de difficulté.

Ce programme permet au visiteur de découvrir le versant nord du parc national de la Sierra de Guadarrama accompagné d'un guide interprète.

Pour participer aux visites guidées, il est conseillé de réserver à l'avance, l'ordre de réservation étant le critère utilisé pour établir la liste d'admission.

 

Routes page 0001

Informations de l'utilisateur: Routes

Réservations: Ici

Variété et qualité ont été les mots choisis ce matin par le président du Conseil provincial, Miguel Ángel de Vicente, pour décrire la programmation qui remplira le théâtre Juan Bravo entre janvier et mars de ce 2021, dans lequel, comme ils l'ont anticipé président, le député pour la culture, la jeunesse et les sports, José María Bravo, et le directeur du théâtre, Marco Antonio Costa, "l'obsession du Conseil provincial et de la direction du théâtre continuera à être de garantir une culture sûre, en essayant d'affecter le moins possible. possible, à la qualité de la programmation offerte ".

Les qualifications pour ce calendrier, qui débuteront dimanche prochain, 17 janvier, et se termineront le 26 mars, ont été justifiées par Miguel Ángel de Vicente, faisant référence, tout d'abord, aux différents spectacles qui seront sur la scène ségovienne et qui comprennent Du théâtre comique, du théâtre musical, du théâtre documentaire ou du théâtre improvisé, à la danse contemporaine et à la danse dramatisée ou aux genres musicaux du blues, du rock ou du jazz. «C'est quelque chose que nous répétons souvent lorsque nous annonçons la nouvelle programmation lors d'une conférence de presse, mais je pense que cette fois, cette combinaison de variété et de qualité correspond davantage à ce que vont être les mois de janvier, février et mars. dans le théâtre », a indiqué De Vicente.

Deuxièmement, le président du Conseil provincial a proposé trois noms pour faire valoir la qualité de la programmation. Tout d'abord, celui d'Aitana Sánchez-Gijón, qui a donné naissance à un texte des applaudis à Ségovie Juan Carlos Rubio et sous la direction et l'accompagnement du prestigieux danseur Chevi Muraday, ouvrira le théâtre le 17 janvier avec 'Juana', le montage qui avait reportés aux portes de la séquestration en mars et qui, comme d'autres spectacles qui étaient autrefois programmés pour le troisième trimestre de 2020, ont été récupérés et reprogrammés par la direction du théâtre pour ce 2021. "Que de nombreux spectacles sont en cours Ce calendrier est le résultat de la détermination et des efforts pour ne pas priver les Ségoviens de fonctions importantes qui étaient déjà incluses dans les plans du Théâtre avant le début de la pandémie ", a déclaré Miguel Ángel de Vicente, faisant également référence à la présence de Concha Velasco. à Ségovie le 20 février avec «La habitacion de María».

Le troisième nom apporté par De Vicente était celui de l'acteur argentin Juan Diego Botto, qui se produira au théâtre Juan Bravo sous la direction du non moins important Sergio Peris-Mencheta, qui a déjà ravi le public ségovien en février 2019 avec `` Lehman Trilogy '' et présente maintenant «Une nuit sans lune». Le texte s'inspire de l'œuvre et de la vie de Federico García Lorca et, comme l'a prévu Miguel Ángel de Vicente, "ce sera l'une des grandes productions de ces mois". La confiance dans le duo formé par Botto et Peris-Mencheta est telle que le Théâtre a confirmé deux représentations: l'une le 5 mars et l'autre le 6 mars.

"Envolez-vous pour les billets", a recommandé le président, expliquant ci-dessous que les sièges Juan Bravo seront également témoins de multiples formats de productions théâtrales avec les représentations de 'Don Quijote nous sommes tous' le 30 janvier, 'Curva España' sur 5 février, 'Horreur, le spectacle qui n'aurait jamais dû être fait', la pièce de théâtre improvisée 'Jardines' le 12 février, 'My pain is ...' de la Ségovie Esther Berzal le 12 mars et 'Napoleón o el complex de Épico ', avec lequel le trimestre se terminera le 26 mars.

Par ailleurs, Miguel Ángel de Vicente a indiqué que la musique et la danse ne manqueront pas au calendrier de ce premier trimestre 2021 et a annoncé pour les mois de février et mars, d'une part, les performances de Red House, Tricia Evy, Andrea Motis et le groupe R&B et rock & roll Mike Sanchez et son Doopin 'Five, dans le cadre du Cycle' Le meilleur jazz, blues, rock et soul 'et, d'autre part, la présence des compagnies La Sala et Cielo Raso dans le cycle de danse' Innovadanza ».

Théâtre pour toute la famille et prix pour tous les budgets

Après avoir passé en revue la programmation pour adultes, Miguel Ángel de Vicente a donné la parole à José María Bravo et Marco Antonio Costa, qui, en plus de souligner que le Conseil provincial et la Direction du théâtre continuent de s'utiliser à fond. pour "créer les spectateurs du futur et inculquer aux petits qui aiment les arts de la scène et qui s'intéressent à connaître les tenants et les aboutissants du théâtre, de la danse ou de la musique", ils ont également mis en avant le fait d'essayer, avec des entrées allant de 5 et les 22 euros, "que les prix s'adaptent aux poches de nos spectateurs".

Ainsi, pour les plus petits, le Théâtre propose le 24 janvier le spectacle musical de cirque 'Yee haw!' et le 29 janvier, le montage inspiré du cirque de Picasso «Acrobate et arlequin». De plus, et avec la durabilité de la planète et la puissance des petits gestes pour réaliser de grands changements, le 28 février la pièce de danse théâtrale `` Deshielo '' sera jouée pour eux et le 7 mars la pièce `` Semente, l'homme qui a planté des arbres'.

Enfin, et comme cela a été fait ces derniers mois, le directeur du Théâtre a expliqué que la vente de billets, qui seront disponibles au box-office et sur la plateforme Tickentradas, se fera progressivement. Ainsi, à partir de cette semaine jusqu'au 20 février prochain, des billets pour les spectacles programmés entre ces dates pourront être achetés. Les billets pour les spectacles prévus entre le 21 février et le 26 mars seront mis en vente à partir du 10 février.

Janvier Juan Bravo

source: Diputación de Segovia

Le Journal officiel de Castilla y León (Bocyl) publie aujourd'hui la résolution de la Direction générale du commerce et de la consommation approuvant le calendrier des salons de Castilla y León pour l'année 2021. Le calendrier comprend initialement la célébration de cinq activités salons tout au long de l'année à Ségovie, la province avec le moins de salons prévus cette année.

De cette façon, la province de Ségovie accueillera la célébration des activités de la foire à Cantimpalos, où la Foire de Cantimpalos Chorizo ​​aura lieu les 24 et 25 avril; à La Losa, le salon de l'artisanat et de la gastronomie, le 15 mai; à Cuéllar du 19 au 21 juillet se tiendra la traditionnelle Foire du livre; La Foire Artisanale Cuéllar Mudéjar aura également lieu dans la ville; et enfin, dans la capitale, du 5 au 21 novembre, les Ségoviens pourront assister au Salon du livre ancien, antique et d'occasion.

Selon la documentation, Castilla y León accueillerait un total de 2021 foires en 202, regroupées en 13 blocs thématiques, le plus grand bloc étant les foires agroalimentaires, avec 73 événements programmés. Les foires artisanales - avec 36 rendez-vous programmés - constituent le deuxième groupe thématique en termes de volume. Le calendrier comprend également 17 foires au bétail et 17 autres foires commerciales, 15 marchés médiévaux, 12 foires du livre, 10 machines agricoles, 5 dédiées aux loisirs et aux loisirs, 3 liées aux animaux de compagnie, autant de monde du textile et de la mode, 2 consacrés aux transports et à l'industrie automobile, deux autres à la culture, à l'éducation et à l'emploi, un salon des antiquaires et 6 autres au contenu hétérogène.


Par province, Salamanque est en tête du nombre de foires, avec 61 prévues. Ils sont suivis par León, avec 30; Burgos, avec 25; Valladolid, avec 24; Palencia, avec 20; Soria, avec 15; Zamora et Ávila, avec 11 chacun; et enfin Ségovie, où cinq rendez-vous sont prévus. En revanche, la grande majorité des concours devraient avoir lieu à partir de mai; tandis que, pendant les mois de janvier, février et mars, deux, trois et neuf événements ont été inclus respectivement.

Enfin, il faut noter que la grande majorité des foires inscrites au calendrier se déroulera en milieu rural, notamment dans les communes de moins de 5.000 XNUMX habitants, où ces types d'activités contribuent au dynamisme économique, social et culturel.

Foires 2021

Source: l'Adelantado de Segovia

La concentration qui se tiendrait du 7 au 10 janvier 2021 à Cantalejo (Ségovie), comme indiqué dans un communiqué du 3 décembre 2020, est suspendue.

L'organisation affirme que, depuis cette déclaration, "cette terrible pandémie continue encore plus de virulence, pour cette raison et en raison de notre responsabilité sociale envers notre communauté, elle nous oblige à protéger la santé des motocyclistes et de leurs familles, sur la base des recommandations , règlements et interdictions convenus entre le gouvernement et les communautés autonomes. "

Le nouvel appel a déjà été annoncé pour les dates du 6 au 9 janvier 2022 et ce sera à ce moment-là que les automobilistes se retrouveront et partageront cette camaraderie, cette amitié et cette solidarité sur lesquelles se fonde la Concentration internationale hivernale d'automobilistes "The Legend Continues". .

Pour tout cela, «La légende continuera» à Cantalejo en 2022.

La légende continue

Source: Segoviaudaz

Inauguration samedi dernier, 2 janvier, de l'exposition «Images de l'Antiquité. Retour à l'architecture romaine à Ségovie ».

Cet échantillon photographique accompagné de panneaux explicatifs est situé dans les locaux rattachés à la maison de retraite de la ville et sera ouvert au public jusqu'au 10 janvier, de 16.15h20.00 à XNUMXhXNUMX.

De plus, l'historien du Cauca Víctor Cabañero effectuera plusieurs visites guidées samedi prochain 9 janvier à 16.15h17.15, 18.15h19.15, 11.00h14.00 et 30hXNUMX. Le même jour, l'exposition ouvrira de XNUMXhXNUMX à XNUMXhXNUMX pour les enfants en pass de XNUMX minutes chacun.


Dans l'exposition susmentionnée, on peut voir des reconstitutions des villes de Confloenta, Cauca, Termes et Ségovie. C'est une belle occasion de visualiser une partie de l'histoire de notre province, comme un voyage à travers les documents graphiques produits grâce aux moyens techniques actuels.

Cette exposition fait partie des activités de Noël proposées par la mairie de Coca, qui se termineront par le défilé des Mages, prévu aujourd'hui à 18.30hXNUMX sur la Plaza Mayor. Contrairement aux autres années, il s'agit d'un défilé statique, mais ils auront l'accompagnement musical de la fanfare municipale.

Coca Expo

Source: l'Adelantado de Segovia

 

Apprenez à connaître la salle de classe archéologique d'Aguilafuente et ses mosaïques, laissez-vous envoûter par l'église de San Juan, ce grand trésor plein de pierres précieuses et hallucinez avec l'anatomie et le mouvement des sculptures de Florentino Trapero.

2 h 2021 le samedi 11 janvier 00
Informations et réservations:

? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs. Vous devez activer Javascript pour la voir.
? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs. Vous devez activer Javascript pour la voir.
 
☎️ 605 (également par WhatsApp)
 
134122747_1681692332003177_8739600974717501512_n.jpg

Le musée Zuloaga de Ségovie accueille l'exposition «La Cueva de la Griega, art de nombreuses fois» sur le projet de diffusion des ressources patrimoniales de la Villa de Pedraza, l'une des enclaves préhistoriques et historiques les plus importantes de la ville. Cette exposition sera ouverte au public jusqu'au 31 janvier et ses heures de visite seront du mardi au samedi, de 10.00h14.00 à 16.00h19.00 et de XNUMXhXNUMX à XNUMXhXNUMX, selon les informations publiées par l'Agence ICAL.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre du Plan PAHIS 2020 pour le patrimoine culturel de Castille et León, avec un investissement total de 32.930,84 XNUMX euros cofinancé avec des fonds FEDER. L'échantillon dédié à ce sanctuaire singulier qui contient des manifestations d'art rupestre et d'épigraphie qui illustrent différentes périodes et rassemble des informations et des images sur les gravures préhistoriques, romaines et médiévales qu'il possède.

Le délégué territorial de la Junte de Ségovie, José Mazarías, a visité l'exposition sur ce sanctuaire troglodyte de la fin du Paléolithique, avec des manifestations artistiques et épigraphiques qui illustrent différentes périodes du passé préhistorique et historique. L'exposition souhaite valoriser et diffuser ce bien culturel et expliquer de manière simple les caractéristiques de la grotte et le contexte dans lequel les différentes gravures qui s'y trouvent sont encadrées. Il fournit également des informations sur les différentes enquêtes et actions menées pour accroître la connaissance de l'enclave, et met en évidence la valeur culturelle et historique de ce joyau du patrimoine ségovien.

L'exposition fait partie du projet de diffusion des ressources patrimoniales de la ville ségovienne de Pedraza, qui comprend la diffusion de deux enclaves dans cette municipalité: la grotte Griega et la tour Hontanilla. Dans le musée Zuloaga, seul celui correspondant à la grotte Griega est exposé, le projet complet sera présenté en février à Pedraza, et rassemblera des informations sur la grotte et la tour, ainsi que deux vidéos documentaires sur chacun des deux espaces patrimoniaux.

La grotte du grec

La grotte Griega est située dans les contreforts de la Sierra de Guadarrama. Les gravures trouvées en font une référence essentielle pour l'étude de l'art préhistorique et de l'épigraphie rupestre romaine du Plateau Nord, en raison de sa vaste série de gravures paléolithiques et post-paléolithiques et d'inscriptions romaines.

Il attire l'attention par sa présence humaine répétée tout au long de l'histoire, du Paléolithique tardif à l'âge du bronze ou aux premières années de l'âge du fer, et au cours des siècles de I à III après JC Il existe également des épigraphes datées de celles de la XIII et XIX. 119 gravures du Paléolithique supérieur et 311 gravures post-paléolithiques datant de 13.000 11.500 à XNUMX XNUMX ans ont été décrites. Les gravures sont de nature zoomorphe, avec des cerfs, des chevaux, des poissons ou des bovidés; anthropomorphique et signes. Les gravures post-paléolithiques correspondent au XNUMXème ou XNUMXer millénaire avant JC et en termes de sujet, les abstractions géométriques prédominent, aucune figure humaine ou zoomorphique de cette période n'ayant été trouvée.

Une autre centaine de gravures correspondent à des inscriptions de l'époque romaine. La raison pour laquelle la population romaine est entrée dans la grotte pour faire les gravures est inconnue. Mais il est curieux que les orthographes romaines respectent les dessins paléolithiques, puisqu'elles plaçaient leurs signes à proximité des gravures anciennes, sans les affecter.

La plupart de ces inscriptions romaines sont des noms personnels, ainsi que les noms de deux divinités romaines. Certaines formules votives-religieuses utilisées par les Romains ont également été retrouvées, comme l'expression «votum solvit» («a tenu la promesse»), qui confirme l'utilisation de la grotte comme sanctuaire. Des gravures correspondant à des moments médiévaux, modernes et contemporains prouvent que la grotte a été fréquentée par les visiteurs à travers l'histoire.

Diffusion au XXe siècle

Selon les informations de la Délégation territoriale du Conseil, la grotte de Griega a été découverte en 1898 par Tomás et Llorente, mais elle n'a ensuite détecté aucune sculpture rupestre ou vestige archéologique d'aucune sorte. Ce n'est qu'en 1970 que E. Ballesteros et J. Herrera, de la section spéléologique de la Sociedad Deportivo-Excursionista de Madrid, découvrent un cheval gravé sur de l'argile existant à environ 45 mètres de l'entrée de la grotte.

Dès lors, de nouvelles gravures ont commencé à être découvertes et la nécessité de mener un projet de recherche approfondi appelé `` Inventaire, étude et conservation de l'art rupestre préhistorique en Castilla y León (1989-1993), financé par la Junta de Castilla et León en collaboration avec le ministère de la Culture.

En 2010, les travaux ont repris dans le cadre d'un nouveau projet financé par le Conseil, dans lequel la priorité a été donnée à l'application des nouvelles technologies dans la documentation et la conservation de l'art pariétal de la grotte de Griega.

Le projet culturel met en évidence le caractère unique des biens et en même temps le haut degré de représentation historique des deux: d'une part, la grotte de Griega, sanctuaire de l'art rupestre de Ségovie depuis le paléolithique, et d'autre part, la fortification de l'une des communautés villageoises et terrestres dans lesquelles le repeuplement médiéval s'articulait au sud du Duero.

Le projet pour la diffusion des ressources patrimoniales de la ville ségovienne de Pedraza fait partie de la série de projets culturels qui constituent une initiative lancée par le Plan du patrimoine historique de Castilla y León 2004-2012 (PAHIS) et poursuivant le plan PAHIS 2020 du patrimoine culturel de Castilla y León.

Ces projets culturels utilisent une méthodologie interdisciplinaire et un programme de participation et de diffusion publique. D'autre part, ils promeuvent la consultation et le mécénat en tant que formule de responsabilité conjointe et de conscience sociale de la valeur du patrimoine culturel.

Musée Zuloaga

Source: Segoviaudaz

Avec un petit prince égoïste et grossier et un canard à l'aile cassée qui ne peut pas émigrer avec le reste de la famille, ça commence demain, lundi 21 décembre, à partir de 19h00, semaine de Noël au Théâtre Juan Bravo de la Diputación.

Après que les enfants de la famille aient eu l'occasion de se lancer dans les aventures du pirate Barracuda vendredi, le plus petit de la maison - et il faut insister sur le terme `` petit '' -, sera demain les principaux protagonistes de l'auditorium . Et c'est que `` El princi-pato '', qui est le nom de la pièce que Juan Bravo visitera, s'adresse aux enfants entre 3 et 7 ans, un âge qui, à la fois de la présidence du Conseil provincial et de la direction du théâtre , est considéré comme «approprié» pour commencer à rapprocher les enfants des arts du spectacle.

Panduro Producciones et Marmore Producciones mettent en scène cette pièce dans laquelle deux personnages, un prince et un canard, découvrent qu'il n'y a rien de plus amusant au monde que d'avoir quelqu'un avec qui partager et jouer. Le spectacle, qui se déroule avec des marionnettes, raconte comment un garçon de cinq ans à peine éduqué avec une main lourde et la cruauté montre les mêmes valeurs qu'on lui a enseignées; des valeurs despotiques, qui trouveront bientôt leur contrepoint chez l'un de ses vassaux, Candela, qui a le même âge. Elle, avec l'aide inestimable d'un canard qui ne peut pas voler avec son troupeau, lui apprendra le sens de la patience, de la gentillesse et du respect.


'Unique', l'histoire d'un prince détrôné
Sur la générosité et l'importance de savoir partager, traite aussi «Unique», la pièce qui emmènera le témoin sur les planches de Juan Bravo le mardi 22 à la même heure. Avec un autre enfant comme protagoniste et également destiné au public entre 3 et 7 ans, cette pièce du Teatro Paríso écrite par Iñaki Rikarte sonnera comme beaucoup de ces parents qui ont vu leur fils unique devenir un prince détrôné.

Jusqu'à l'arrivée de sa petite sœur, que Hugo lui-même souhaite avant de savoir ce que cela implique, le protagoniste de cette histoire rien d'unique était au centre de l'attention. Ses caprices étaient exaucés et ses jouets étaient les siens. Quand Elisa est née, Hugo a dû apprendre que, malgré ou précisément à cause de cela, il est toujours unique, mais pas «le seul». L'entreprise propose, avec cette histoire, une histoire transversale pour les parents et les enfants avec laquelle toute la famille peut apprendre à mieux comprendre pourquoi il est si difficile d'abandonner le trône lorsqu'un nouveau membre arrive.

Les billets pour ces deux spectacles, comme pour le reste de la programmation pour enfants du Théâtre Juan Bravo, peuvent être achetés à la billetterie et sur la plateforme Tickentradas au prix unique de 5 euros.

théâtre

source: Diputación de Segovia

La Musique Municipale de Coca offrira un concert de chants de Noël sur la Plaza Mayor de la ville le samedi 19 décembre prochain à 18.00hXNUMX.

Étant donné que le concert de Noël qu'ils exécutent habituellement ne peut pas avoir lieu en raison de la crise sanitaire du covid-19 - puisqu'il se déroule dans un espace fermé et que le public est généralement composé de personnes de tous âges, certains d'entre eux sont de la population risqué - ce sera une simple performance d'environ une heure que les musiciens ont préparée pour Noël.

Cette initiative ne remplace pas le traditionnel concert de Noël. Le groupe ne donne normalement pas de concerts de chants de Noël, bien qu'ils se produisent pendant le défilé des rois.


Le conseil municipal de Coca a proposé à Asier Doval, directeur du groupe, s'il y avait la possibilité de réaliser un acte pendant les vacances de Noël et ils ont décidé de commencer ce petit concert en plein air.

«Nous vivons une période difficile en termes de culture et il est difficile de diffuser de la musique, surtout dans les petites villes, où tout est assez stationnaire. Les spectacles dans des espaces fermés sont limités, même la préparation et les répétitions de notre groupe sont compliquées car nous jouons d'instruments à vent, vous ne pouvez donc pas utiliser de masque; il faut respecter les distances, donc ce n'est pas le meilleur moment pour jouer dans un lieu fermé », déclare Asier Doval.

Les participants pourront profiter de différents chants de Noël populaires sous les lumières de Noël disposées sur la Plaza Mayor. Le public sera assis et gardera toutes les mesures de sécurité. Comme c'est un genre avec lequel le groupe municipal ne travaille généralement pas, c'est un concert très spécial pour eux, car, en plus, ils n'ont pas pu se produire devant le public depuis un an.

«Nous n'avons pas joué avec les spectateurs depuis le concert de Noël de l'année dernière, c'est donc excitant pour le groupe de jouer à nouveau pour les gens car nous ne vivons pas un moment facile à cet égard. Je pense que continuer à jouer et maintenir ce que nous avons est essentiel, même si c'est dans des conditions très basiques comme faire un simple chant de Noël. Cela donnera un peu d'encouragement tant aux musiciens, qui jouent de manière altruiste, qu'au public qui nous accompagne toujours », conclut Doval.

bande

Source: Adelantado de Segovia

Dans une année où l'illusionnisme est plus que jamais nécessaire, la province de Ségovie va à nouveau vivre la magie de manière intergénérationnelle, grâce à l'implication de la Diputación de Segovia et à son objectif de rapprocher les habitants-jeunes et vieux- de peuples aux différents arts du spectacle. Pour la quatrième année consécutive et à nouveau dans le cadre du programme du Festival international Vive la Magia qui se déroule à Castilla y León, 'Segovia, Provincia Magica' accueillera jusqu'à seize performances et trois ateliers qui, dans cette édition, auront un accent très marqué Segovian.

Et le fait est que les magiciens ségoviens Quiquemago, Gele Rodrigo, Iván Asenjo et Héctor Sansegundo feront partie d'une affiche qui durera du 19 décembre au 5 janvier et qui comprend également Amélie de Madrid, Mag Malastruk d'Alicante, l'Argentin Cristian Miró et les magiciens de l'école Vive la Magia. Comme dans les éditions précédentes, tous démontreront qu'il existe de nombreuses façons de faire et de comprendre la magie, et libéreront l'imagination et les hypothèses du public à travers des mots, des objets, des effets, des mélodies, des absurdités, des danses, des mouchoirs, des lettres ou cascades.

De cette manière, alors que Quiquemago, musicien aussi bien que tour de passe-passe, offrira un 'Magic Musician Concert' accompagné de son violon pour le public de Sacramenia le 27 décembre, Coca le 2 janvier et Carbonero el Mayor le 3 janvier, Gele Rodrigo ajoutera de l'humour à la musique et à la magie pour présenter aux habitants de Fuenterrebollo le 2 janvier le spectacle «Musicomic Magic». En compagnie de sa guitare enchantée et de son inséparable animal de compagnie Corky, le Ségovie démontrera les raisons qui l'ont conduit à recevoir plus de vingt prix nationaux de comédie et de magie et qui ont fait de lui un `` youtubeur '' de référence en la matière.

Concernant Iván Asenjo et Héctor Sansegundo, les deux autres Ségoviens participant à cette édition et mieux connus du grand public, leurs performances seront réparties entre les communes de Cantalejo le 19 décembre, Navas de Oro le 26 décembre, Hontanares depuis Eresma le 27 décembre, San Pedro de Gaíllos le 2 janvier et Bercial le 5 janvier (Iván Asenjo) et Brieva le 30 décembre (Héctor Sansegundo). La télévision Ivan Asenjo combinera talons, androgynie et danse pour donner de la force à sa magie des effets impossibles sous le titre de 'Atrévete' et, de son côté, Héctor Sansegundo agira en tant que 'Head magician' rendant les participants d'un spectacle fou et comique. toutes les familles présentes.

Et comme il n'y a pas de Noël où les rêves n'ont pas de place, Rosana Vidal, à travers son alter ego Amèlie, présentera le 19 décembre à Riaza 'Consiste en dreaming', un voyage vers l'aboutissement d'un rêve dans lequel le L'artiste révèle les envies du public aidé par les situations comiques, la stupéfaction, la poésie et même le cirque.

Le calendrier 2020 des représentations de `` Ségovie, province magique '' sera complété par la présence de Mag Malastruk à Bernuy de Porreros le 26 décembre et à Campo de San Pedro le 27 et Cristian Miró à Palazuelos de Eresma le 19 décembre et à Valseca et Grajera, respectivement les 2 et 3 janvier. Le premier s'est spécialisé dans la magie familiale depuis plus de vingt ans et a été le promoteur des Infantomagic Days, dans lesquels un petit groupe de magiciens de toute l'Espagne s'est spécialisé dans l'étude et la recherche de la magie des enfants afin d'enrichir le secteur de la magie. puéril. Quant au second, qui a débuté dans le monde du divertissement en tant que danseur de tango, sa capacité à moduler sa voix amusera, divertira et surprendra les spectateurs qui viennent applaudir en direct «El mago de la ventriloquía».

Enfin, et pour que les plus petits puissent connaître certains des secrets - mais pas tous - que l'illusionnisme garde, deux magiciens de l'école Vive la Magia se rendront à Cuéllar le 28 décembre, Cerezo de Abajo le 2 janvier et Navalmanzano le 4 janvier pour réaliser des ateliers et partager avec les enfants les étapes du processus de quelques-unes des astuces les plus surprenantes.

Magie

source: Diputación de Segovia

L'organisation du festival de musique Ayllón Fogo Rock a programmé un concours national de groupe qui aura lieu pendant l'hiver sous forme en ligne, principalement en janvier, et au printemps dans dix villes du nord-est de Ségovie. Sepúlveda, La Matilla, Cerezo de Abajo, Campo de San Pedro, Ayllón, Maderuelo, Santo Tomé del Puerto, Riaza, Grajera et Boceguillas sont les lieux choisis pour développer physiquement la première édition de ce concours.

Au total, 70 groupes sont inscrits, dont une sélection de 20. Lors de la première phase, le public et le jury professionnel choisiront les dix meilleurs groupes, qui seront les 10 qui donneront les concerts dans les communes mentionnées.

Fogo Rock

Source: l'Adelantado de Segovia

Noël arrive au Théâtre Pidal Gonzalo Menéndez d'El Espinar

La direction de l'Auditorium veut mettre la touche finale à une année très compliquée en raison de la situation sanitaire avec une belle offre de théâtre, de musique et de danse et plusieurs surprises qui seront bientôt lancées
 
Noël approche et au Théâtre Pidal Gonzalo Menéndez d'El Espinar, ils veulent être à la hauteur de dates aussi importantes. Comme le veut la tradition, à l'approche de la fin de l'année, la direction de l'Auditorium souhaite mettre la touche finale à la programmation du quatrième trimestre et ainsi compléter l'offre théâtre, musique et danse que l'espace offre habituellement à tous. la région. De plus, dans l'Espace Culture de la Mairie, ils sont plongés dans la préparation de plusieurs surprises qui seront annoncées prochainement.
 
La première date à apprécier sera aujourd'hui samedi 5 décembre à 19h00. José Corbacho et Javi Sancho promettent de passer une soirée de rire avec leur spectacle monologue intitulé #lodelarisa. Ces deux grandes figures de la télévision combinent leurs capacités à générer de la bonne humeur dans le plus pur style de la comédie, debout devant le public et avec un micro comme seul accessoire. Un échantillon de leurs visions particulières de la vie, dans lesquelles ils affutent tout. Entre la langue acérée du premier et la spontanéité du second, ils font rire à l'aise les présents, ce qui est plus que jamais nécessaire dans la situation actuelle.
 
Mais que le spectateur ne pense pas qu'il ne viendra que pour écouter, il sera aussi le protagoniste. Capturés par l'un des classiques de l'humour, comme Corbacho, ils se présentent devant le public avec ce format, encadrés dans une tournée à travers le territoire national.
 
Le pont de décembre comptera également pour un spectacle qui fera profiter la famille grâce à la proposition du 6 décembre, à 18h00, intitulée 'Glove Story'. À travers la musique d'un piano, les protagonistes utilisent la comédie et le rythme effréné des films muets pour raconter une histoire d'amour. Situé dans un espace cinématographique, un homme et une femme apparaissent comme sortis d'un ancien développement dans des tons sépia. Les deux utilisent deux échelles, un coffre et un tas de ballons pour créer des balançoires, des tempêtes, des montagnes, des bébés, des bateaux, des plages ou des cœurs. Une histoire d'amour qui, sans dire un mot, vivra passionnément ses aventures comiques.
 
Le mois se clôturera avec le rendez-vous du 12 décembre, à 19h00, où la danse prend les devants avec l'adaptation de 'Fígaro, barbero de Sevilla', présenté par la Compagnie de danse ibérique. 27 ans de travail intense, à travers la recherche, l'innovation et la diffusion du patrimoine de la danse espagnole, garantissent le prestige de la compagnie dirigée par Manuel Segovia, qui est considérée comme l'une des plus consolidées du panorama pittoresque de notre pays.
 
Inspirée de la trilogie emblématique Beaumarchais, au caractère nettement éclectique, l'œuvre devient un jeu, un clin d'œil à trois villes dans un espace intemporel et épuré. Ce n'est qu'à travers ses danses et sa musique que les téléspectateurs voyageront à des époques et à des démarcations différentes, sans perdre le cours tracé par l'opéra transgressif bufa de Rossini, qui, 245 ans plus tard, reste l'une des œuvres comiques les plus pertinentes du monde. musique, dans une moquerie de la morale établie.
 
En outre, afin d'élargir l'offre de loisirs en toute sécurité pendant cette période, le Département de la culture et la direction du théâtre préparent déjà une série de films de première pour profiter d'une grande variété de titres. Les dates et heures de ces projections seront annoncées très prochainement, ce qui transformera l'espace en un cinéma du plus haut niveau situé à El Espinar.
 
 
 
 
 

La Fédération des femmes rurales, FEMUR, organisation pionnière et référence dans la défense et la promotion des femmes rurales, lance la XXIIIe Foire internationale des femmes rurales, PRONATURA, à travers un e-commerce qui vise à accélérer la numérisation dans les zones rurales et innover dans la vie des femmes rurales pour parvenir à leur pleine autonomisation.

 
L'initiative www.feriafemurpronatura.com est un projet pilote pionnier qui vise à soutenir et à aider les femmes artisans en ces temps difficiles. Pour cette raison, FEMUR a travaillé pour en faire un tout nouveau salon, où ils unissent leurs forces pour promouvoir avec une plus grande portée les plus de 2.500 produits que les femmes rurales fabriquent de manière traditionnelle et durable, dans le respect de leur origine et avec le maximum d'engagement à le monde rural.
 
Il existe des produits alimentaires tels que des miels de lavande, des gins de différentes saveurs, des saucisses, des pâtes, des anchois, des conserves, des fromages, etc.… et dans l'artisanat, vous pouvez acheter des vêtements, des parapluies, des bijoux fantaisie, des sacs en cuir, des coiffes, des bourses en crochet ... avec les meilleurs ingrédients, avec beaucoup de soin et d'affection, toujours attaché à l'environnement rural.
 
Ce marché des produits ruraux, financé par la Junta de Castilla y León via le ministère de la Famille et de l'Égalité des chances, restera actif pendant toute une année, avec un accent particulier sur la semaine du 7 au 13 décembre, la veille des vacances de Noël où une réduction de dix pour cent sera appliquée. Tous ceux qui souhaitent acquérir des produits artisanaux et artisanaux (miel, fromages, noix, condiments, bijoux, vêtements, cuir, livres, verre, savons, etc.) peuvent visiter www.feriafemurpronatura.com.
 
La présidente nationale du FEMUR, Juana Borrego, avoue avoir opté pour cette initiative car elle progresse, grandit et s'adapte au monde rural vers les nouvelles technologies. "Cette proposition signifie réfléchir à un avenir avec plus de possibilités pour les femmes rurales, et c'est l'un des objectifs du FEMUR."
 
De plus, selon Juana Borrego, ce soutien constant est essentiel pour leur entreprenariat «nous continuerons à les former pour promouvoir le développement des milieux ruraux, diversifier l'économie rurale et égaliser les femmes à l'ère et à l'économie numérique
 

L'association inaugure ses créations cette année dans les églises de San Miguel et Santo Tomé, la Plaza Mayor de la ville et le sanctuaire d'El Henar

 

Cúellar ne renonce pas à son itinéraire traditionnel des crèches. Malgré les difficultés et avec les mesures de sécurité appropriées pour empêcher la transmission du covid, l'Asociación Cultural Belenistas n'a pas cessé de travailler dans son atelier pour remplir la ville et ses environs de nouvelles créations. Le parcours de cette année comprend de nouveaux espaces où les portails ont été installés.

La présidente du groupe, Sonia Martín, a expliqué que c'est la passion des membres du groupe pour la tradition de naissance qui les a conduits cette année, malgré les circonstances, à créer de nouvelles initiatives "pour maintenir cette flamme allumée. et cet amour des crèches qui nous remplit tant ». Grâce à cela, ils ont réussi à créer un itinéraire qui traverse des espaces tels que la chapelle Santo Tomé, à l'extérieur, où vous pouvez voir un tissu napolitain; dans le cloître du Sanctuaire de la Virgen del Henar, une crèche biblique intitulée «Parmi les anges, le Seigneur dort»; et dans l'église de San Miguel, une naissance monumentale. S'y ajoutent les crèches de Jesús García, qui peuvent être admirées dans une vitrine à côté de la Plaza Mayor, et l'installation de la place elle-même, qui comprendra cette année une lampe lumineuse acquise par la mairie de Cuéllar.

 
La crèche de l'église de San Miguel, où la route a été inaugurée, présente une partie des morceaux Olot de la paroisse, tels que les mages et l'annonce des bergers. Des morceaux d'argile des frères Cerrada ont été inclus dans l'arrière-plan. Et comme point culminant, une spectaculaire Nativité de quarante centimètres de haut par les sculpteurs Daniel Alcántara et Montserrat Ribes.

En arrière-plan apparaît le mur de Jérusalem, qui a huit portes, dont deux des plus importantes sont reproduites: celle d'Hérode, ainsi nommée parce qu'elle menait à la maison de ce roi; ou le Golden Gate, également appelé «de miséricorde». Martín a expliqué que ce dernier a une grande signification pour les Juifs, car, selon les écritures sacrées, ce sera la porte par laquelle entreront le Messie et le libérateur d'Israël. Dans la crèche, il a été délimité par des échafaudages, en construction, qui seront ouverts plus tard après la naissance.

Le président du groupe a souligné que toutes les créations "véhiculent quelque chose et ont un pourquoi et un sens". Cette année, comme élément spécial, l'enfant Jésus portera une rose blanche, dans toutes les naissances, à la mémoire de Carles Tarragó, président de la Fédération espagnole des porteurs de crèches, décédé le 1er décembre des suites du covid.

Martín a fait l'éloge de sa silhouette et a souligné la confiance qu'elle a manifestée dans le groupe Cuéllar et comment, chaque Noël, elle a visité l'Espagne en visitant les crèches des associations locales. Comme symbole de leur soutien et de leur appréciation, ils se sont joints à la proposition de la fédération et il y aura des roses blanches en leur honneur à toutes les crèches.

Lors de l'inauguration de l'itinéraire, dans lequel les crèches étaient accompagnées par des responsables politiques, tels que le procureur régional des citoyens Marta Sanz, le maire de Cuéllar, Carlos Fraile et la conseillère Raquel Gilsanz, ainsi que par plusieurs curés et le vicaire de la Diocèse, Martín a annoncé que Cuéllar accueillera le congrès national des crèches en 2022, sur lequel il travaille presque depuis la naissance du groupe local. La présidente était fière de cette réalisation, même si elle est également consciente que "beaucoup de travail reste à faire". Il y a "un grand enthousiasme pour ce projet", qui permettra "de porter le nom de la ville, de la province et de la crèche dans toute l'Espagne". Le congrès de cette année, prévu à Cordoue, devait se tenir virtuellement, mise en service. L'association Cuéllar était en charge de l'animation de certains ateliers.

Lors de l'inauguration du parcours, le prêtre Fernando Mateo qui a envoyé un message d'espoir aux participants, avant de bénir la crèche installée à San Miguel. L'événement s'est clôturé par les paroles de l'une des crèches et l'hommage du groupe à trois de ses membres, les remerciant d'un diplôme pour le travail en faveur de l'association et les créations qui ont été faites cette année. La procession s'est ensuite déplacée vers le Sanctuaire d'El Henar, où le recteur, Carlos García, a béni la création installée dans le cloître du Sanctuaire.

Pendant les semaines les plus dures de la pandémie, les crèches de Cuéllar ne sont pas restées immobiles et ont lancé leur initiative de pierres d'espoir, les ornant comme des figures de la crèche. Enfin, ils ont fabriqué plus de 8.000 XNUMX pièces, qu'ils ont distribués au personnel de santé et aux bénévoles de différents coins d'Espagne. Ils ont également réalisé plus d'une centaine de crèches, qu'ils ont mis en vente pour pouvoir payer les matériaux de l'initiative. «Ces jours où nous étions tous confinés, nous étions unis par l'illusion de remplir chaque maison ou chaque recoin d'espoir, étant l'étoile qui, comme dans nos crèches, illuminait au jour le jour certaines de ces personnes qui étaient en première classe ligne dans la pandémie », a souligné Sonia Martín.

belen cuellar kU7F U120988643048tlF 624x385

source: Le nord de Castille

Novembre s'est terminé et, avec sa fin, arrivera aussi demain vendredi 4 décembre, la conclusion du XNUMXe Provincial Theatre Show, un cycle qui a une fois de plus mis en évidence l'amour important du théâtre qui existe dans les villes de la province et qui n'a pas laissé la pandémie mettre fin à la tradition, étant un représentant de plus d'une culture sûre.

Ce sera le théâtre La Herradura, qui a déjà pris la scène du théâtre Juan Bravo de la Diputación le 21 novembre avec 'We are up to… ¡¡¡', le groupe chargé de fermer le rideau sur un spectacle qui, sans le remplir l'auditorium comme les années précédentes, a enregistré 1308 spectateurs sur les seize représentations représentées jusqu'à présent, soit en moyenne près d'une centaine de spectateurs par rendez-vous.

Cette fois, le groupe, dirigé par Pedro Sanz, jouera à partir de 19h00 `` Baby a la carte '', une pièce dans laquelle seize personnes sont impliquées, dont des interprètes et une équipe technique, et qui est le ce qui pourrait arriver lors d'une réunion d'amis de l'école qui décident de se revoir des années plus tard. Après un long moment sans se voir et devenues des femmes mûres, tout au long de la rencontre, les amies partageront leurs problèmes et leurs frustrations, parmi lesquelles le fait qu'elles ne soient pas encore mères se démarque.

Présentant de l'humour, comme la plupart des groupes qui ont participé à ce spectacle de théâtre provincial, La Herradura laissera ses protagonistes décider qu'il n'est pas trop tard pour vivre la maternité, mais cela leur montrera également que le processus pour y parvenir ne sera pas facile. Avec bébé ou sans bébé, avec les applaudissements du groupement paysan, une exposition à laquelle ont participé douze groupes au total représentant dix-sept fonctions, parmi lesquelles la comédie a prédominé et dans laquelle, une fois de plus, le Les scripts classiques et contemporains ont entrecoupé leur présence sur la scène de la scène la plus importante de la province.

 

Annulation du concert de Ray Gelato & The Giants

Dans un autre ordre d'idées, le théâtre Juan Bravo tient à informer qu'en raison de problèmes de mobilité du groupe Ray Gelato & The Giants en raison de la pandémie, le concert prévu le samedi 5 décembre a été annulé et, en un principe, reporté à une date encore à déterminer. La direction du théâtre travaille pour trouver une date possible dans ce même mois de décembre, bien que tout dépendra de la situation et des circonstances exceptionnelles.

Pour le moment, le reste de la programmation est maintenu et pendant ce pont de la Constitution les Ségoviens auront l'occasion de profiter le dimanche 6 de leur compatriote Gema Matarranz dans 'L'île' et de l'œuvre 'Caravane, l'histoire de María et Manuel »le mardi 8. En raison du couvre-feu, l'heure des deux fonctions a été avancée.

Échantillon

source: Diputación de Segovia

Le Centre de création Cárcel_Segovia accueillera une nouvelle édition de SegoJazz du 8 au 13 décembre. Le dix-neuvième rendez-vous de cette initiative revient pour ravir le public avec le swing de trois grands artistes et groupes, le chanteur Yoio Cuesta, Pedro Ojesto Trío avec Román Filiu et Bestiario, qui se produiront les 11, 12 et 13, dans la Sala Julio Michel.

L'affiche SegoJazz s'inspire d'intéressantes fusions musicales pour montrer la complexité et la richesse de ce style musical né à la fin du XIXe siècle, sans oublier les rythmes jazz plus traditionnels. En effet, le vendredi 11 décembre, l'un des chanteurs de jazz les plus reconnus de notre pays, Yoio Cuesta, présentera «Hablando de ella», un répertoire de jazz de tous les temps, chanté en espagnol. Sa voix devient le fil conducteur d'une proposition aux airs latins et d'un jazz très raffiné. Pour ce travail, il a la collaboration dans les arrangements des pianistes Jacob Sureda et Jorge Vera; et un sextuor composé de grands musiciens de la scène jazz actuelle en Espagne.

Le samedi 12 décembre, SegoJazz continue avec une proposition qui mêle jazz, flamenco et une touche particulière d'influence cubaine. Pedro Ojesto, l'une des icônes de la fusion du jazz avec le flamenco, présente ce projet avec le saxophoniste cubain basé à New York, Román Filiu. Avec le piano d'Ojesto, la contrebasse de Josemi Garzón et la batterie de Fernando Favier partageront la scène.

Le cycle de concerts se termine le dimanche 13 décembre, avec une symbiose entre jazz, musique fusion et poésie, de la main de Bestiario. Le groupe s'est imposé comme une voix à part dans le jazz jeune et actuel. Leur son prend des références des traditions méditerranéennes, américaines et africaines et les mêle à la modernité du funk, du rock et de l'avant-garde, dans une fusion où la poésie est un instrument de plus. Le quintette est composé de Jorge Moreno (trombone et encre), Belén Martín (sax alto), Alberto Molina (claviers), Javier Santana (basse) et Adrián Alameda (batterie).

Tous les concerts commenceront à 19h00. En raison de la limitation de capacité, le Département de la Culture diffusera les concerts en streaming dans la Sala Ex.Presa 2 afin qu'un plus grand nombre de public puisse profiter de cette proposition de jazz.

Les billets, maintenant en vente, sont au prix de 7 euros pour la salle Julio Michel et 3 euros pour la salle Ex.Presa 2. Les deux peuvent être achetés sur www.turismodesegovia.com et au centre d'accueil des visiteurs .

Le programme est complété par des activités participatives. Tous seront ouverts au public avec une invitation à retirer au centre d'accueil des visiteurs.

Le 8 décembre, il y aura une classe de maître enseignée par Miguel López. Le directeur du Big Band andalousie et professeur à l'Escuela Superior de Música del País Vasco travaillera sur le style et la langue des Big Band avec les Segovians Let the Children Play Big Band. Le rendez-vous débutera à 16h00. Après la master class, Let the Children Play Big Band proposera un microconcert à 20h30 avec les thèmes abordés dans l'après-midi.

Le 9 décembre aura lieu la conférence "Jazz here and now" du batteur ségovien Rodrigo Muñoz, qui fera une revue personnelle et particulière du jazz national le plus actuel et analysera les groupes et les artistes d'une manière familière et accessible avec des exemples à écouter et appréciez le jazz. Ce sera à partir de 19h00.

Enfin, le 10 décembre, ce sera au tour de la jam session de Muñoz, Lechón et Xas. Avec le trio, d'autres musiciens et chanteurs pourront participer avec toutes les mesures de sécurité et à distance, mais sans perdre le caractère improvisé de ce type de concerts. Ce sera à partir de 19h00.

Segojazz

Source: Le jour de Ségovie

Le Provincial Theatre Show atteint sa dernière ligne droite ce week-end, avant de dire au revoir le 4 décembre après près de vingt représentations. Avec Las Magas sur scène pour représenter `` Les femmes qui comptent '', demain jeudi 26 novembre, le Théâtre Juan Bravo de la Diputación ouvrira son rideau sur une nouvelle série de fonctions qui seront représentées du mercredi au dimanche à 19h00. .

Un jour après la commémoration de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le rôle des femmes dans la société sera examiné à la loupe, mais avec humour, du point de vue de Las Magas, qui dans un scénario adapté par Ángela Almendariz Ils raconteront différentes histoires de femmes qui réfléchissent au monde d'aujourd'hui et comment les femmes font face aux situations, en fonction de l'âge et de l'éducation.

Avec également quatre femmes comme protagonistes, Catarsis Teatro - formé exclusivement par des hommes - montera le vendredi 27 au Théâtre Juan Bravo avec une œuvre aussi énigmatique que le message que le groupe lui-même a laissé il y a quelques mois sur ses réseaux sociaux: "José Rosario Antúnez Valdivieso Il est décédé le jeudi XX du XX de 19XX à 8X ans. / DEP / Son épouse Nazaria, les sœurs politiques Daría et Aurori et leur femme de chambre Ulpiana remercieront la présence à la veillée qui aura lieu le 27 novembre au théâtre Juan Bravo de Ségovie Ils implorent également d'éteindre leurs téléphones portables et de garder le silence et le décorum qu'un tel acte implique. " De cette manière, quiconque veut déchiffrer le continent de la nécrologie doit assister à la veillée et découvrir ce que cette farce comique contemporaine intitulée `` Atra bilis (quand on est plus calme ...) '', dont l'auteur est la dramaturge contemporaine Laia Ripoll, est enterrée.

Les obsèques de José Rosario Antúnez céderont samedi la place au débat politique, à la remise en cause de la tradition et à l'acceptation de la coexistence et du respect entre les peuples. Sous ces prémisses, «Un zéro à gauche» présentera au public une famille bourgeoise qui, en pleine transition démocratique, reçoit son père après une longue période de prison. Avec l'humour comme note dominante, l'homme devra apprendre à vivre ensemble, sachant que ni sa famille ni son pays ne sont ce qu'ils étaient.

Enfin, pour clôturer dimanche, le groupe Zereia, contraint d'annuler sa prestation de «La Liga de las Mujeres» le 6, pourra faire connaître son travail au public à travers la pièce «El Producto». , réalisé par Fernando Cárdaba, qui montre, par exagération et sarcasme, une version manichéenne d'une certaine façon d'arriver à la politique loin des bonnes pratiques. La représentation est divisée en deux parties et, tandis que la première montre une manière folle de préparer la candidature aux élections, la seconde montre une politique déjà consolidée recevant la visite du diable et ses tentations.

Avec ces quatre fonctions, le Salon provincial n'aura plus qu'un seul rendez-vous; le prochain vendredi 4 décembre, avec la participation de La Herradura Teatro et de sa pièce 'Baby a la carte', dont les billets, comme ceux du reste du Spectacle, peuvent être achetés pour 4 euros au box-office Juan Bravo et sur la plateforme Tickentradas.

Las Magas

source: Diputación de Segovia

La ville ségovienne de Navas de Oro accueillera samedi prochain, 28 novembre, le premier Cross Country de la commune qui présentera les disciplines moto et quad.

Dans la catégorie moto, les vérifications auront lieu de 8.30h10.00 à 10.30h et les courses, hommes et femmes, auront lieu entre 12.00hXNUMX et XNUMXh.

Pour sa part, le processus de vérification des quads sera effectué entre 11.00h12.00 et 13.00hXNUMX. La compétition débutera vers XNUMXhXNUMX et durera environ une heure et quarante minutes.

Ce Cross Country inédit à Navas de Oro est organisé par le Motoclub Villaverde de Iscar - MX Park et se déroulera sur le circuit moto local situé sur la route de Magdalena.

Comme il s'agit d'un événement extérieur, la participation du public est autorisée, à condition que la distance de sécurité soit respectée.

Croix Nava

Source: l'Adelantado de Segovia

Samedi 5 décembre, à 19 h 00, #LODELARISA José Corbacho & Javi Sancho au Théâtre Gonzalo Menéndez Pidal Auditorium à El Espinar. Un spectacle plein de comédie où le rire est le principal protagoniste.

Théâtre El Espinar

Le Conseil municipal du Real Sitio de San Ildefonso, en collaboration avec CortoEspaña, présente, cette année en ligne, le «IX Festival des courts métrages du Real Sitio de San Ildefonso». Les dix œuvres les plus primées aux Fugaz Awards cette année pour profiter du meilleur du format court de notre pays.

Les courts métrages seront disponibles pour visionnement en ligne du 20 au 29 novembre 2020.

Vous pouvez participer, une fois les courts métrages visionnés, au choix du prix du public en votant pour les œuvres en cliquant sur le lien ci-dessous.

Le festival est accompagné d'un cycle de courts métrages contre la violence de genre, avec six œuvres primées aux niveaux national et international, qui seront disponibles aux mêmes dates.

Festival court

Le Conseil municipal de Ségovie, à travers le Département du patrimoine historique, souhaite commémorer le 35e anniversaire de l'inscription de Ségovie et de son aqueduc sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, avec un programme informatif comprenant quatre ateliers et un concours pour enfants, en plus de la création d'une page Web et de la production d'une vidéo promotionnelle qui, en plus, sera le support du plan de gestion qui marquera les futures stratégies dans la zone incluse dans cette déclaration qui s'est matérialisée le 6 décembre 1985.

Ateliers pédagogiques
La conseillère du patrimoine historique, Clara Martín, a présenté le programme qui débutera ce week-end, à partir du samedi 21, avec le premier atelier pédagogique qui sera enseigné électroniquement, qui sera suivi des trois autres tous les week-ends jusqu'au le pont de la Constitution.

Les ateliers abordent diverses questions, de l'importance de la cuisine ségovienne à travers les siècles au jeu surprenant de remonter le temps pour apprendre à quoi ressemblait la ville de Ségovie avant ou pourquoi les usines ont choisi la vallée de la rivière Eresma pour s'y installer.
Un atelier de réponses et questions finales, à travers deux personnages animés, permettra de connaître le degré de connaissance que les mineurs ont du patrimoine ségovien et d'en apprendre davantage.

Ils sont conçus pour que les participants se rapprochent d'un mariage qui appartient à toute l'humanité de manière ludique et éducative.

concours
En outre, le Département du patrimoine historique organise le concours `` Le patrimoine mondial à travers vos yeux '', un concours pour enfants qui, en éditant des vidéos de pas plus d'une minute, cherche à savoir comment les mineurs perçoivent la ville parmi six et dix-huit ans.

Le concours a été divisé en quatre catégories, par âge, et consiste à ce que les plus jeunes puissent expliquer ce que l'appartenance au réseau des villes du patrimoine représente dans leur vie quotidienne ou, par exemple, pourquoi la conservation de la ville est importante de Ségovie. Le prix est une tablette.

Ces vidéos peuvent être présentées jusqu'au 30 novembre et l'objectif général est de sensibiliser les générations futures à la nécessité de conserver le patrimoine culturel de Ségovie.

Martín a expliqué que les vidéos peuvent être téléchargées sur les réseaux sociaux du patrimoine mondial de Ségovie, du même nom qu'un site Web spécifique qui a été créé avec une nouvelle image à l'occasion de l'anniversaire: https://segoviapatrimoniomundial.es/.

Pour participer au concours, un email a été activé: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs. Vous devez activer Javascript pour la voir..

Le 6 décembre, les gagnants seront annoncés.

Vidéo
Le conseil municipal de Ségovie, en plus du site Web spécifique www.segoviapatrimoniomundial.es, a produit une vidéo promotionnelle et une nouvelle image d'identification, comme support et lancement de ce qui sera le plan de gestion de la vieille ville de Ségovie et de son aqueduc, qui Il servira de définition de l'itinéraire pour la planification et le déploiement des stratégies de protection, de conservation et de gestion du patrimoine du site du patrimoine mondial bien déclaré.

Ce document détaillera comment préserver la valeur universelle exceptionnelle qui a rendu Ségovie digne de cette reconnaissance internationale. Pour ce faire, l'implication des acteurs socio-économiques et du grand public sera recherchée, comme référence en matière de développement durable et intégré.

Ce plan est l'instrument opérationnel qui garantit la protection, la conservation et la gestion adéquates du patrimoine mondial, comme indiqué à plusieurs reprises dans la doctrine et les règlements, au-delà de l'obligation légale d'avoir un plan de gestion, déterminé par l'obligation de se conformer Convention du patrimoine mondial et autres documents, lettres et recommandations internationaux.

Source: l'Adelantado de Segovia